Le Kurdistan irakien se dote d’un nouveau gouvernement

Le nouveau président du gouvernement régional du Kurdistan irakien Nechirvan Barzani était en France ces deux derniers jours pour discuter de la collaboration de la région avec Paris. Pendant ce temps à Erbil son Premier ministre se réunissait avec son gouvernement pour la première fois jeudi 11 juillet. La fin d’une longue paralysie après l’échec du référendum pour l’indépendance.

Fraîchement investi Premier ministre, Masrour Barzani a rapidement annoncé la couleur : la priorité selon lui est de construire des liens plus étroits avec Bagdad quitte à laisser la question de l’indépendance kurde de côté.

Son propre père Massoud Barzani est pourtant l’instigateur du référendum de septembre 2017 sur l’indépendance. Un référendum qui aura coûté au Kurdistan la perte de la ville pétrolière de Kirkouk aux mains de l’armée irakienne. Une réponse militaire de Bagdad aux velléités indépendantistes kurdes.

Depuis, les deux principaux partis politiques de la région se rejettent la faute l’un sur l’autre rappelant la période noire de la guerre civile kurde. Nechirvan Barzani a d’ailleurs été élu président lors d’un vote parlementaire boycotté par l’Union patriotique du Kurdistan (UPK) du défunt président de l’Irak Jalal Talabani.

Finalement le gouvernement est bien composé de membres des deux partis PDK et UPK. La solution de cette crise se trouvait à sa source : Kirkouk. Le PDK de la famille Barzani, grand vainqueur des législatives de l’automne, a accepté de soutenir sur la scène irakienne le candidat UPK au poste de gouverneur de Kirkouk. C’était l’unique condition pour que l’UPK accepte une fois de plus d’aider les Barzani à se maintenir à la tête de la région du Kurdistan irakien.

Le PDK obtient neuf ministères, en plus du poste de Premier ministre, de celui de son chef de cabinet, et du poste de président du Kurdistan, attribué au cousin de Masrour Barzani, Nechirvan Barzani. L’UPK gère six portefeuilles et le fils de Jalal Talabani, Qubad Talabani, conserve son poste de vice-Premier ministre.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment