Commission européenne: Ursula von der Leyen tente de rallier à sa cause

Désignée par les chefs d’État et de gouvernement à la tête de la commission après de laborieuses tractations et après que les chefs de file de la campagne aient tous été écartés, Ursula von der Leyen doit désormais voir sa nomination confirmée par un vote des eurodéputés le 16 juillet.

Politique aguerrie, ministre d’Angela Merkel pendant 15 ans, elle avait la semaine dernière rendu visite aux élus de son camp, le PPE (la droite européenne) mais avait attendu que la colère redescende chez les socialistes et les écologistes qu’elle rencontre ce mercredi. Car avec un Parlement sans majorité claire, chaque voix compte. Ursula von der Leyen va avoir aujourd’hui du pain sur la planche, elle devra en effet récolter le 16 juillet au moins 376 voix sur 751 pour succéder, le 1er novembre, au Luxembourgeois Jean-Claude Juncker.

La colère est un peu retombée chez les socialistes européens, mais Ursula von der Leyen ne va pas être accueillie à bras ouverts ce mercredi matin, loin de là. Chefs de file de la fronde, les Néerlandais, encore furieux que leur candidat Frans Timmermans ait été écarté par les chefs d’État. Pendant quelques heures la semaine dernière, la gauche avait rêvé de le voir président de la commission.

Même état d’esprit chez les Allemands, les Belges ou encore les Français. Tous ceux-là veulent des garanties et ils mettent la barre très haute : protection des réfugiés, respect de l’État de droit, droits sociaux, interdiction des pesticides. Quant aux écologistes, ils ont décidé d’innover : l’audition d’Ursula von der Leyen mercredi après-midi sera filmée et retransmise en direct, une première. Question de transparence, disent les écologistes. C’est aussi une manière de cultiver leur différence.

L’échange s’annonce musclé : leur chef de file a déjà prévenu. Neutralité carbone en 2050, usage des pesticides, taxe kérosène, réorientation de la PAC, pour le député européen Ska Keller le compte n’y est pas. Les écologistes qui n’ont pour l’instant aucun poste à responsabilité ne sont même pas sûrs de décrocher un poste de commissaire.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment