Droits des LGBT+: New York commémore les 50 ans des émeutes de Stonewall

Ce week-end a lieu la Marche des Fiertés ou Gay Pride. Des défilés auront lieu un peu partout dans le monde pour défendre les droits des LGBT+ de manière festive. Celui de New York sera certainement l’un des plus spectaculaires, d’autant que la ville accueille cette année la World Pride, un événement qui aura duré tout le mois de juin. Il y a 50 ans tout juste, se sont déroulés à New York les « émeutes de Stonewall ». Des centaines de personnes, des homosexuels mais aussi des habitants du quartier, ont affronté la police pendant plusieurs nuits. Elles ont ainsi lancé la grande lutte, publique, pour les droits des LGBT+, notamment « via » la création de la Gay Pride.

La vie des homosexuels aux États-Unis était difficile dans les années 1960.
Minorité invisible, cachée, harcelée par les autorités, leur cause était largement ignorée, alors que les Afro-Américains ou les anti-guerre du Vietnam agitaient la société américaine.

Mais en 1969, une explosion de violence après une énième descente de police dans un bar de New York, le Stonewall Inn, va provoquer une prise de conscience.
David Leong, 24 ans à l’époque, était venu passer la soirée dans le très libéral West Village : « Le Village était un endroit où il était un peu plus facile de rencontrer des gens. C’est pour cela que j’étais là, se souvient-il. Cela a été une surprise pour moi. D’abord d’être sur place ce soir-là. Et puis que cela arrive comme cela, dans le West Village et de la manière dont ça s’est déroulé. Moi, je pensais plutôt qu’on ferait avancer nos droits grâce à des négociations avec le maire ».

Événement fondateur

Beaucoup évoquent la chaleur de cette nuit-là, le zèle des forces de l’ordre en pleine campagne électorale, les premiers projectiles qui électrisent la foule agglutinée. Ce soulèvement spontané était inattendu, mais le résultat est là : cinquante ans plus tard, Stonewall est considéré comme un événement fondateur.

Le bar et la petite place juste devant ont ainsi été classés monument national il y a trois ans. Et ce mois-ci, ils sont l’épicentre de la World Pride, qui a coloré encore davantage le quartier aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment