Boeing 737 MAX: un nouveau dysfonctionnement détecté par la FAA

Interdit de vol depuis mars dernier après deux crashs qui ont fait au total 346 morts, le Boeing 737 Max ne reprendra pas les airs de sitôt. La FAA (Federal Aviation Administration), l’agence gouvernementale américaine chargée de certifier les avions, a détecté un nouveau dysfonctionnement sur l’appareil à l’occasion de nouveaux tests. Pourtant l’avionneur américain en pleine tourmente avait annoncé une amélioration du logiciel mis en cause dans le crash des appareils d’Éthiopien Airlines et de Lion Air.

La semaine dernière, les pilotes de la Federal Aviation Administration ont effectué de nouveaux tests en simulateur. Des tests destinés à exposer le 737 Max à différentes situations de vol pour provoquer le déclenchement du MCAS, le système anti-décrochage mis en cause dans les crashs.

C’est à cette occasion que la FAA a découvert un « nouveau risque potentiel ». D’après la chaîne américaine CNN, qui cite une source interne, les pilotes d’essai ont eu du mal à reprendre rapidement le contrôle de l’appareil après le déclenchement du MCAS.

Quelques secondes qui n’ont pas rassuré les pilotes. La FAA a donc demandé à Boeing d’apporter les corrections nécessaires.

L’avionneur américain, dans un communiqué explique qu’il apportera de nouvelles mises à jour logicielles incluant une « condition de vol spécifique » qui n’avait pas été prise en compte jusqu’ici.

Cela devrait prendre plusieurs semaines. Un coup dur pour Boeing, car cela veut dire que la date du 8 juillet évoquée jusqu’ici pour le vol de certification ne tient plus.

Le 737 Max actuellement cloué au sol partout dans le monde le restera une bonne partie de l’année avec des conséquences économiques désastreuses pour l’avionneur américain et pour les compagnies aériennes qui exploitent l’avion.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment