Eiffage lance la première démarche de Validation des Acquis de l’Expérience collective au Sénégal

La France et le Sénégal, concrétisent déjà la volonté commune du président Emmanuel Macron et du président Macky Sall de poursuivre le développement de partenariats académiques et scientifiques d’excellence, autour d’outils de coopération renforcés.

C’est ainsi que le mardi 11 juin 2019, lors de la 3ème réunion du comité de pilotage du Campus franco-sénégalais, la ministre française de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, et son homologue sénégalais Cheikh Oumar Anne ont procédé au lancement officiel des actions de formation prévues pour la rentrée académique 2019 – 2020.

Le campus franco-sénégalais est un incubateur de projets innovants et structurants. Il permet à des établissements sénégalais et français de mettre en place en commun des nouvelles formations pour répondre aux besoins de l’économie.

A l’occasion de ce COPIL, une convention sur la Validation des acquis de l’expérience, VAE a été signée entre Eiffage Sénégal et le CNAM, par l’administrateur général du CNAM, M. Olivier Faron et M. Dame Sene, DAF d’Eiffage Sénégal, en présence de M. Samba Diouf, DRH, venus représenter M. Gérard Sénac.

Une grande première au Sénégal, cet engagement marque le début du déploiement de la VAE dans notre pays. La VAE suscite un réel intérêt au Sénégal qui y voit une belle opportunité de donner accès à la certification à de nombreux salariés qui n’ont pas pu suivre des études, notamment dans le supérieur et qui capitalisent une expérience professionnelle avérée. Ce qui permet de développer leur employabilité.

Dès le départ, à la première réunion du comité de pilotage qui s’est tenue à Dakar, les différents acteurs ont convenu de s’appuyer sur le secteur privé pour mettre en œuvre l’agenda du Campus franco-sénégalais.

Lors de la deuxième réunion qui s’est tenue à Paris, un appel à proposition de projet à labelliser « Campus franco-sénégalais » a été lancé. Eiffage Sénégal, fidèle à sa politique de responsabilité sociétale d’Entreprise, a spontanément répondu à l’appel. Elle a été la seule entreprise sénégalaise à faire une proposition de projet.

Fort de ce portage politique des deux gouvernements, français et sénégalais, Eiffage et le CNAM ont démarré une collaboration pour mettre en œuvre le projet de VAE au Sénégal dans le cadre des actions du Campus franco-sénégalais.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment