Hong Kong: des avocats s’opposent à un projet de loi sur l’extradition

À Hong Kong, l’opposition continue de monter au créneau, face à un projet de loi qui faciliterait considérablement l’extradition de personnes notamment vers la Chine. Jeudi 6 juin, ce sont les avocats de l’ancienne colonie britannique qui ont défilé en silence dans les rues.

Tous habillés en noir, les quelques milliers d’avocats ont marché, sans pancarte ni slogan, de la Cour de dernière instance, la Court of Final Appeal, jusqu’aux bureaux du gouvernement, où ils ont observé trois minutes de silence.

« Les avocats considèrent que cette proposition d’amendement est une attaque fondamentale sur l’État de droit à Hong Kong et sur l’indépendance du système hongkongais par rapport au système chinois », observe Margaret Ng, une ancienne députée et avocate réputée à Hong Kong.

L’extradition comme une arme

Plus loin dans le cortège, un jeune avocat qui préfère ne pas donner son nom ni celui de son cabinet ajoute son avis : « On sait que la Chine utilise l’extradition comme une arme. On l’a vu dans le cas de Huawei, Et on s’inquiète que ces nouvelles lois d’extradition s’appliquent non seulement aux citoyens de Hong Kong mais aussi à n’importe qui de passage à Hong Kong », explique-t-il.

Le projet de loi doit être examiné en session plénière du Parlement mercredi 12 juin. Une grande manifestation est prévue avant cela, dimanche 9 juin, avec plusieurs centaines de milliers de personnes attendues. Le dernier gouverneur colonial de Hong Kong, Chris Patten, a déclaré quant à lui au média en ligne Hong Kong Free Press que le projet de loi sur la défense de l’extradition présenté par le gouvernement est un « non-sens absolu ».

Le clan pro-démocratique espère qu’une forte opposition publique au cours de la manifestation prévue dimanche forcera le gouvernement à se donner plus de temps.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment