Japon: une pétition contre l’obligation des talons au travail pour les femmes

Des Japonaises ont lancé une campagne pour protester contre l’obligation qui leur est faite de porter des chaussures à talons au travail. Ces militantes affirment qu’il est impossible d’échapper aux talons hauts lorsqu’on cherche un travail et même après en avoir obtenu un. Leur campagne sur internet remporte un soutien rapide.

Près de 20 000 personnes ont déjà signé la pétition lancée par l’actrice Yumi Ishikawa. Celle-ci demande qu’une loi interdise aux entreprises de forcer les femmes à porter des talons, ce qui releve, à ses yeux, « de la discrimination sexuelle et constitue un harcèlement ».

Le ministre de la Santé et du Travail est d’un autre avis. Il vient de répondre à cette pétition, en prenant la défense des entreprises qui imposent aux femmes de porter des talons hauts.

Takumi Nemoto a ainsi déclaré que porter des talons hauts était « quelque chose qui est socialement accepté et qui tombe dans le domaine de ce qui est professionnellement nécessaire et approprié ».

La campagne a débuté sur Twitter

Yumi Ishikawa est une actrice. Elle n’a pas à subir les pressions d’une entreprise pour porter des talons hauts. Alors qu’est-ce qui l’a incité à lancer cette campagne ? Yumi Ishikawa est certes une actrice mais elle a aussi travaillé dans un hôtel et une entreprise de pompes funèbres.

Et c’est un de ses tweets devenu viral, évoquant la difficulté de porter des talons hauts dans un hôtel ou un salon funéraire, qui l’a poussé à lancer sa pétition. Celle-ci a donné naissance, sur les réseaux sociaux, au mouvement #KuToo, un rappel au mouvement #MeToo s’inspirant des mots japonais kutsu (chassures) et kutsuu (douloureux).

石川優実@#KuToo署名中👞👠@ishikawa_yumi

1万人を超えました!
メールアドレスとお名前だけで署名ができます。

問題点:
①性別によって同じ職場で強制される服装が違うこと
②健康を害してまで強制されるマナーとは?

「厚生労働省宛:  職場でのヒール・パンプスの強制をなくしたい!」 http://chng.it/ZCbdcL2K  @change_jpより

キャンペーンに賛同!

#KuToo 職場でのヒール・パンプスの強制をなくしたい!

change.org

901 personnes parlent à ce sujet

« J’ai pris conscience du fait que tant de gens avaient le même problème », explique-t-elle aujourd’hui.

Protestations mondiales

Les Japonaises ne sont pas les seules au monde à batailler contre les talons hauts. En 2016, en Grande-Bretagne, une standardiste licenciée pour être venue au travail sans talons hauts avait lancé une pétition pour interdire aux entreprises la possibilité d’obliger leurs salaries à en porter.

En 2017, la province de Colombie-Britannique au Canada a interdit aux entreprises de forcer leurs employées à porter des talons hauts.

Au Festival de Cannes, une actrice française, Romane Bohringer, a posté sur Instagram une photo de ses pieds abimés par des talons hauts après la montée des marches sur le tapis rouge.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment