France: 10 ans après le crash du Rio-Paris, la sécurité des vols améliorée

C’était il y a 10 ans, le 1er juin 2009, le vol AF447 d’Air France s’écrasait dans l’océan Atlantique alors qu’il reliait Rio à Paris. Les 212 passagers et les 16 membres de l’équipage ont péri dans le crash de l’Airbus A330-200. Depuis ce terrible accident, plusieurs mesures ont été prises pour améliorer la sécurité des vols.

Ce sont trois principaux changements qui sont à retenir depuis le crash du vol AF447 d’Air France. Le premier, c’est la formation des pilotes. Lors de ce vol, l’avion a décroché. Cela signifie que l’air qui s’écoulait au-dessus des ailes était trop lent pour assurer la stabilité de l’appareil et les pilotes n’étaient pas en capacité de réagir. Depuis, tous ont été formés à identifier et à sortir de cette situation.

Le deuxième changement, c’est la modification des capteurs de vitesse de l’avion. Les sondes présentes sur l’Airbus A330-200 avaient gelé, elles donnaient donc une fausse vitesse de l’appareil. Ces capteurs ont donc été changés et le problème est désormais résolu.

Enfin, le dernier changement est la mise en place d’un système de secours plus efficace. Dorénavant, les pilotes peuvent connaître la vitesse de l’appareil via plusieurs capteurs de vitesse. Et cela, même s’il y en a un de défaillant, d’autres pourront prendre la relève.

Par conséquent, plusieursexperts aéronautiques l’attestent, il est quasi impossible pour un avion de décrocher après de telles modifications des outils et de la formation des pilotes.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment