Terrorisme au Sri Lanka et ailleurs: le message pascal du pape François

Depuis Rome, après la bénédiction Urbi et orbi à la ville et au monde, en ce dimanche de Pâques, le pape François a réagi aux tensions dans le monde et notamment aux terribles attentats qui ont ensanglanté ce dimanche le Sri-Lanka et fait part de « sa tristesse ».

C’est dans ses vœux de Pâques que François a évoqué le Sri Lanka : « J’ai appris avec tristesse la nouvelle des graves attentats, qui en ce jour de Pâques ont porté le deuil et la douleur dans plusieurs églises et d’autres lieux de rassemblement au Sri Lanka » a dit le pape… François qui a souhaité manifester « son affectueuse proximité à la communauté chrétienne frappée alors qu’elle était en prière, ainsi qu’à toutes les victimes d’une violence aussi cruelles » ce sont ses mots.

Le souverain pontife prie pour « tous ceux qui souffrent à cause de ce dramatique évènement. »

Dans son message Urbi et orbi, le Pape a traditionnellement rappelé les différents théâtres de guerre ou de tensions dans le monde en y appelant à la paix.

« Pâques nous porte à tourner le regard vers le Moyen-Orient, déchiré par des divisions », a déclaré le pape François, qui a dit avoir « une pensée particulière pour la population du Yémen, en particulier pour les enfants épuisés par la faim et la guerre. »

« Que les armes cessent d’ensanglanter la Libye ! » a aussi lancé le souverain pontife, exhortant « les parties concernées à choisir le dialogue plutôt que l’oppression ».

Dans son message, le pape n’a pas oublié l’Afrique bien sûr, en particulier le Soudan, « qui traverse, a-t-il rappelé, un moment d’incertitude politique ». Puisse s’ouvrir une nouvelle page de l’histoire, au Soudan du Sud dont les leaders étaient invités il y a quelques jours ici au Vatican pour une retraite spirituelle…

Le pape argentin évoque aussi l’Amérique Latine, il rappelle sa proximité au peuple vénézuélien… et a souhaité «  que le Seigneur ressuscité éclaire les efforts qui se font au Nicaragua » faisant allusion au dialogue en cours dans le pays.

► [En direct] Sri Lanka: une huitième explosion à Colombo

Les réactions de Jérusalem

Des milliers de touristes et de pèlerins convergent ce dimanche dans la vieille ville de Jérusalem, considéré comme un territoire palestinien occupé selon le droit international. C’est dans l’Eglise du Saint-Sépulcre, selon la tradition chrétienne, qu’aurait eu lieu la résurrection du christ. Les attentats au Sri-Lanka suscitent une grande émotion.

Ainsi, Clinton Mendis, un pèlerin sri-lankais terrassé par la douleur. « Je me sens très mal aujourd’hui, parce que je n’arrête pas de penser à ce qu’il s’est passé au Sri Lanka, ma ville natale, Negombo, a été touchée. Tout le monde est chrétien là-bas , cela fait des années que nous vivons sans problèmes, il y a peut-être trente ans que nous n’avons pas connu ça… Tout allait bien ces derniers temps, je ne comprends pas ce qui s’est passé, c’est une question politique peut-être et la situation va s’empirer, je n’ai plus qu’à prier pour la paix dans le monde. ».

Autre réaction, celle de Santiago, pèlerin colombien. « C’est très triste parce que la religion c’est l’amour, donc je suis très triste de ce qui se passe au Sri Lanka mais aussi de ce qui s’est passé en Nouvelle-Zélande récemment. Le monde est en train d’oublier ce que veut dire la religion ».

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment