Trois églises afro-américaines partent en fumée en Louisiane

Aux États-Unis, des églises de Louisiane ont-elles été la cible d’un pyromane ces derniers jours ? Trois d’entre elles ont en tout cas brûlé en l’espace d’une dizaine de jours, dans un périmètre assez restreint. Surtout, elles étaient toutes fréquentées par la communauté afro-américaine. Alors simple hasard ou série d’actes racistes ? Les enquêteurs restent encore prudents.

Sécurité renforcée ce week-end autour de plusieurs lieux de culte afro-américains de Louisiane. Car la communauté locale est sur les nerfs. En quelques jours, trois de ses églises ont été ravagées par les flammes. Aucune victime physique n’est à déplorer, mais les dégâts matériels sont immenses, alors que l’un des bâtiments avait plus de 100 ans d’histoire.

Dimanche, les paroissiens se posaient encore de nombreuses questions. Les incendies ont-ils tous trois été déclenchés volontairement ? Si oui, ont-ils un lien entre eux ? Si oui, pourquoi ?

Le FBI sur l’affaire

Le FBI s’est emparé du dossier en relais des autorités locales, et s’il est difficile d’enquêter quand tout a brûlé, la piste criminelle est privilégiée. Parce que dans le Sud des Etats-Unis, les incendie de lieux de culte afro-américains rappellent de mauvais souvenirs.

Et parce que pas plus tard qu’en 2015, un suprémaciste blanc avait fait irruption dans une église noire de Caroline du Sud pour y tuer neuf personnes. Doit-on alors craindre de nouvelles tensions et violences racistes ?

Une quatrième église de Louisiane a aussi failli être victime d’un incendie il y a huit jours. Cette fois, les enquêteurs en sont persuadés, il s’agissait bien d’un acte intentionnel. Elément important : la congrégation pentecôtiste visée est elle essentiellement fréquentée par des fidèles blancs.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment