Rapport de synthese de la contribution de la region aux reflexions des assises nationales de la societe civile : region de kedougou

Région de Kedougou du Sénégal

 Le Sénégal à l’instar de plusieurs pays africains  s’est inscrit dans la dynamique  d’atteinte des ODD notamment certains objectifs sectoriels tels la réduction de la pauvreté, des inégalités  ,la baisse de la maternelle et infantile, l’amélioration du  taux d’achèvement des cycles études, l’accès des populations aux services sociaux de base pour une amélioration significative  des conditions de vie des populations.

Toutefois ,on note de réels  efforts de l’état ,du secteur privé et des populations ayant permis de réaliser des progrès remarquables dans plusieurs domaines pour une réduction de la pauvreté et une atteintes des objectifs de développement .

Dans cette optique , on enregistre la participation et contribution des OSC à côté de l’Etat ,du secteur privé et des PTF à l’œuvre de construction nationale avec la participation  de toutes les couches sociales pour promouvoir  un développement économique et social viable.Malgré ces efforts combinés à ceux du privé et de l’Etat, les contreperformances persistent encore avec des conséquences néfastes sur le quotidien des populations . Cette situation est caractérisée  par une sous exploitation des potentialités régionales du pays et  de multiples   contraintes qui impactent négativement la productivité et performance  des secteurs économiques  avec comme conséquence la  pauvreté ,vulnérabilité et la précarité des populations

Le CONGAD avec l’accompagnement  du   Projet d’Appui aux Initiatives de la Société Civile   ( PAISC)  conscient de cette situation morose a décidé d’organiser des assises nationales de la société civile avec les OSC pour booster le développement du pays par leur participation à la construction nationale en tant  qu’actrices et responsables.

II : Présentation de la région    La  Région de Kédougou ,issue du découpage de la région de Tamba est créée par la loi N° 2008 -14 du 18 Mars 2008  et couvre une superficie de16 896 Km 2 . Elle est limitée

  • A l’ouest et au Nord par la région de Tambacounda
  • A l’est par la république du Mali
  • Au Sud par la république de Guinée Conakry

11  :  Situation Administrative  : Elle  comprend

  • 03 Départements (Kédougou, Salémata et Saraya)
  • 06 Arrondissements (Sabodola, Bembou, Fongolimbi, Bandafassi, Dar salam et Dakatéli
  • 22 collectivités territoriales ainsi constituées : 3 conseils départementaux,et 19 Communes

12: Potentialités

  • Données démographiques

La région compte  une population de 166 904 habitants  soit une densité de 9 hbts/ km2 . La population est en majorité constituée d’hommes (53%) de l’ANSD  recensement des entreprises  de 2016 Elle est également jeune ; les moins de 20 ans représentent plus de 50% Sur le plan ethnique on retrouve  les Peuls et les  Mandingue (Malinké, Diakhanké, Bambara et des ethnies minoritaires les Bedik, Bassari, Dialonké, Coniagui ,wolofs sereres et diolas  . Toute fois on note une augmentation de la population  avec notamment la présence de 15 Nationalités consécutive  à l’exploitation de l’Or par les sociétés et les orpailleurs traditionnels constitués de maliens  burkinabés nigérians Ghanéens

  • Réseau hydrographique

Le réseau hydrographique est dense et dépend très fortement de la pluviométrie. Il est principalement constitué par la Falémé le fleuve Gambie et ses affluents tels que le Niokolo. La Gambie et la Falémé qui constituent les deux grands fleuves entrent en étiage par endroits et jouent un rôle important dans le développement local (agriculture,  alimentation en eau des hommes et du bétail). La région compte également une multitude de petits cours d’eau, intermittents dont le Diougol, le Daléma, le Dialé, le Diaguiri, le Diarra, le Thiokoye, le Sandoundou, etc.

  • Ressources minières

 d’attraction pour les investisseurs . Le substratum  géologique de la région est constitué essentiellement de socles précambriens  . Ces terrains anciens communément appelés « formation éburnéennes »  constituent une province métallogénique de grande importance qui abrite de nombreux gisements et indices  d’Or ,de fer ,d’uranium ,de lithium ,d’étain ,de molybdène ,de cuivre  et de nickel

A ces ressources métalliques  s’ajoutent d’importants gisements de marbres et autres roches ornementales ,mais aussi  des indices  de minerais industriels tels que les phosphates  et  Kaolin  .Outre l’exploitation industrielle ,on note   l’orpaillage  qui est une exploitation traditionnelle de l’or dans des sites dénommés « Dioura » Le potentiel minier très diversifié reste le pôle d’attractivité des investisseurs pour booster le développement territorial de la  région

  • Potentialités économiques .A ce niveau ,on répertorie essentiellement ,l’agriculture ,l’élevage ,la pêche ,l’artisanat ,l’agro foresterie et le tourisme avec  cmme type de  la chasse sportive ,le tourisme de découverte  et celui de la  culture avec la diversité  ethnique et des  cérémonies d’initiation

3: Les Défis : Les défis de développement de la région sont  principalement :

  • Le désenclavement externe et interne de la région
  • Le Développement territorial des collectivités
  • La promotion de l’économie régionale
  • La préservation et protection des ressources naturelles et de l’environnement
  • La promotion de la bonne gouvernance dans la gestion des collectivités territoriales

4 : Présentation de la Thématique

« DESENCLAVEMENT & DEVELOPPEMENT TERRITORIAL »

Etat des lieux du désenclavement : Une Volonté affirmée de l’état  à désenclaver la région  avec des infrastructures routières et ouvrages franchissement. On note avec le PUDC ,le désenclavement des collectivités du département de Salémata par la réalisation de routes latéritiques praticables reliant  les collectivités entre elles et le chef-lieu  du département  voire  même l’extérieur  avec la route Salémata Coudara  en Guinée  que les populations utilisent actuellement pour rallier Tamba (un cortège politique de la campagne présidentielle de 2019  l’a utilisé pour rallier Vélingara région de Kolda  )

Développement Territorial : La Réalisation d’infrastructures pour accès des citoyens aux services sociaux de base par l’Exercice de compétences dévolues  et  la promotion de l’inter communalité et le partenariat dans le cadre de la coopération décentralisée pour une  amélioration des conditions de vie des populations

Les acquis et réalisations sont visibles et bien appréciés par les populations ,ayant permis de réduire voire éliminer  progressivement les 3 types d’enclavement auxquels la région est confrontée ( enclavement spatial ,numérique et social )

4 Recommandations

Parties prenantes Constats  Recommandations
Etat Volonté affirmée à désenclaver la région  avec des infrastructures routières et ouvrages franchissement Poursuivre les actions de désenclavement interne et externe de la région

Faciliter l’accès et la mise en place des intrants et facteurs de production

Valoriser les filières minières  et techniques dans  les établissements professionnels de la région

Privilégier l’installation de programmes de développement  agricoles et industriels pour booster l’économie régionale

Collectivités territoriales Réalisation d’infrastructures pour accès des citoyens aux services sociaux de base

Exercice de compétences  dévolues pour amélioration des conditions de vie des population

Promotion intercommunalité et coopération décentralisée

Poursuivre les efforts  d’investissement en vue d’un meilleur exercice de leurs compétences

Promouvoir  l’inter communalité et la coopération décentralisée   pour une meilleure gestion  collectivités foncière

Renforcer le partenariat avec les PTF pour une meilleure prise en charge des préoccupations des populations

Le  secteur privé  ONGs et  sociétés minières D’importantes réalisations  faites  au profit  collectivités et populations

Capacitation des élus et acteurs de développement

Poursuivre maintenir les  investissements et efforts de développement au profit des collectivités territoriales et populations

Renforcer davantage les capacités élus et acteurs de développement

Les PTF Accompagnement des collectivités et populations à travers  diverses actions Poursuivre l’accompagnement en vue d’une amélioration des conditions de vie des populations  et de réduction de la pauvreté et la  :vulnérabilité
Les OSC Actions de sensibilisation de plaidoyers des ethnies Bedik  pr une meilleure intégration  socioéconomique Poursuivre les efforts de sensibilisation

Asseoir un programme de campagne de communication sociale pr le changement de comportements des populations

Promouvoir  le partenariat public privé et les osc pr une meilleure  prise  en compte des préoccupations des populations

Renforcer les capacités des OSC en approches participatives, techniques de communication partenariat et fend raising

 

 

 

 

Désenclavement :

  Sortir  la région de l(enclavement interne et externe par l’amélioration des communications  aériennes routières ,téléphoniques et de connectivité demeure une sur priorité pour son développement territorial .Cela permettra une exploitation rationnelle de ses potentialités et implication des  différentes  parties prenantes  y compris les ethnies minoritaires pour une meilleure prise en compte des préoccupations des populations

Exploitation Agricole & Foncier 

Hormis le relief montagneux et les sols  ferrugineux tropicaux incultes, l’agriculture  n’éprouve aucune difficulté dans la région .Elle est caractérisée par une pluviométrie satisfaisante avec des bas-fonds et rizières qui sont propices aux activité s agricoles

L’agriculture est du type  de subsistance et d’exploitation familiale avec une dominante de cultures vivrières qui, portent essentiellement  sur le riz  mais sorgho mil etc

Toutefois il faut faciliter l’accès à la terre  des couches sociales en particulier les femmes avec une mise en places des intrants  et semences de qualité et encourager le retour vers l’agriculture pour  assurer une souveraineté alimentaire

Exploitation minière

Veiller à ce que les populations bénéficient des retombées financières de l’exploitation  des  ressources miniers notamment les fonds de péréquation et le fonds social minier pour lutter contre la pauvreté et partant promouvoir le développement des collectivités territoriale  de la région . En outre il faut renforcer les capacités  des exploitants locaux  et valoriser les filières minières  dans les établissements professionnels de la région

Bonne Gouvernance

Asseoir un programme de  formation des élus et acteurs en gestion et en partenariat avec la mise en place de mécanismes de gestion  en vue d’une meilleure prise en compte de la dimension redevabilité dans les collectivités territoriales

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment