L’AEEM exige de mettre définitivement fin à la grève répétitive des enseignants

Le dimanche, 10 février 2019, a eu lieu à l’Acropole de la Faculté des sciences et techniques (FST) de Bamako, sous la présidence du secrétaire du bureau de coordination de l’Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM), Moussa Niangaly, un débat sur la résolution du 28ème congrès ordinaire de l’AEEM.

Les grandes résolutions prises lors du congrès, ont été soumis aux différents secrétaires généraux des différentes écoles du Mali issues du congrès. S’agissant des résolutions d’ordre général, indique Moussa Niangaly, l’on note l’application immédiate du code électoral adopté par le 28ème congrès ordinaire de l’AEEM.

l’AEEM souhaite une résolution définitive et immédiate à la grève répétitive des enseignants ; la suspension de tous les acteurs de la violence et leur comité dans toutes les activités de l’AEEM pendant trois ans ; seront remis aux autorités compétentes tout incitateur et acteur de la violence dans l’espace scolaire et universitaire ;

la pérennisation des dialogues et de la non-violence dans l’espace scolaire et universitaire ; l’instauration et l’équipement de toutes les bibliothèques de toutes les écoles et universitaire ; l’instauration et l’équipement de toutes les bibliothèques de toutes les écoles du Mali ; l’opérationnalisation de toutes les cantines scolaires ; la multiplication des formations des leaders de l’AEEM courant ce mandat. Les différents secrétaires généraux ont été chargés de ventiler les dites résolutions à leurs bases.

Hadama B. Fofana

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment