Procès Nemmouche: quatre journalistes français face à leur ex-geôlier

Quatre journalistes français, ex-otages du groupe Etat islamique en Syrie, vont témoigner ce jeudi 7 février au procès de Mehdi Nemmouche. Jugé pour l’attentat du Musée juif de Bruxelles en 2014, il a été par ailleurs l’un de leurs geôliers.

Le face à face risque d’être glaçant. Otages du groupe EI entre juin 2013 et avril 2014, Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torres vont ce jeudi matin retrouver l’un de leurs geôliers. Et pas n’importe lequel : celui qu’ils avaient surnommé le « Cogneur ». En 2013, à l’hôpital ophtalmologique d’Alep, transformé par les jihadistes en prison, Mehdi Nemmouche était, selon les otages occidentaux, le plus sadique des gardiens. Un geôlier « violent, antisémite et pervers ».

Le journaliste d’Europe 1 Didier François a ainsi relaté que Nemmouche torturait des prisonniers syriens et leur faisait croire qu’il allait leur réserver le même sort. Ou encore qu’il s’amusait à brandir un sabre devant ses victimes. Nicolas Hénin a raconté avoir été « maltraité » par Nemmouche. Ce rôle de geôlier présumé de Daech est un autre volet de l’activité terroriste de Mehdi Nemmouche. Inculpé en France, il comparaîtra prochainement pour ces faits.

Mais les témoignages des quatre journalistes français vont permettra d’éclairer les jurés belges sur la réelle personnalité de l’auteur présumé de la tuerie du Musée juif. Un accusé jusqu’ici mutique et qui depuis le début du procès ne s’adresse à la cour que pour faire valoir son droit au silence.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment