Le pape François clôt sa visite aux Emirats par une messe géante

Le pape François a clôturé ce mardi 5 février une visite historique de trois jours aux Emirats Arabes Unis par une gigantesque messe en plein air qui a rassemblé, selon les organisateurs, 170 000 personnes.

Plus de 2 000 bus avaient transporté gratuitement des fidèles de tout le pays jusqu’au Zayed Sports City d’Abou Dhabi où la messe a été célébrée. Des milliers de drapeaux jaunes et blancs, aux couleurs du Vatican, se sont agités à l’arrivée du souverain pontife. Selon le Vatican, 180 000 personnes ont assité à la messe. Avant l’événement, le chiffre de 135 000 billets distribués avait été annoncé.

Vidéo intégrée

Vatican News

@vaticannews_fr

Environ 180 000 personnes ont assisté ce matin à la messe célébrée par le Pape François à Abou Dhabi. Il s’agissait du plus vaste rassemblement humain dans l’histoire des Émirats arabes unis.

Plus d’informations sur https://www.vaticannews.va/fr.html 

96 personnes parlent à ce sujet

Une centaine de nationalités étaient représentées. Les Emirats Arabes Unis accueillent en effet une population composée à plus de 85 % d’expatriés, dont une grande majorité originaire de pays asiatiques. Parmi eux, près d’un million de catholiques, soit près d’un habitant sur dix. Le pays compte huit églises, le plus grand nombre de la région.

Si les Emirats observent un islam plus modéré que leurs voisins, aucune célébration chrétienne ne peut avoir lieu en public. A cet égard, la messe de ce mardi revêt un caractère exceptionnel. Dans un long discours lundi devant des responsables de toutes les religions, le pape François a encouragé le pays à « poursuivre son chemin » garantissant la liberté de culte, évoquant « un carrefour entre Occident et Orient ».

Toute la journée, le souverain pontife et le grand imam de la mosquée cairote Al-Azhar, Mohamed Ahmed al-Tayeb, s’étaient montrés fraternellement. Ils ont publié un texte appelant notamment à la liberté de croyance et d’expression, à la protection des lieux de culte et prônant une pleine citoyenneté pour les « minorités » discriminées.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment