Elections en RDC: la laborieuse compilation des résultats dans les provinces

En RDC, neuf jours après la tenue du triple scrutin, les Congolais sont toujours dans l’attente. L’annonce des résultats devait avoir lieu dimanche dernier, mais elle a été officiellement repoussée. Sur le terrain, la compilation des résultats se poursuit sans pour autant que soit donné une nouvelle échéance.

Les plis sont venus avec un petit retard et mélangés.
Observateur à Uvira qui a souhaité garder l’anonymat
08-01-2019 – Par Léa-Lisa Westerhoff

A Uvira, au Sud-Kivu, agents de la Commission électorale, témoins et observateurs ont eu la surprise de découvrir des bulletins et des procès-verbaux pêle-mêle dans leur enveloppe plastique. Des plis qui parfois sont même arrivés le 6 janvier, date officielle de proclamation des résultats avant le report. Du coup, sur les quatre bureaux de délibération, qui devaient servir à mettre tout le monde d’accord sur la compilation de résultats, la Céni a décidé d’en supprimer deux pour renforcer les effectifs du bureau de centralisation des plis qui assure le tri.

Des cas comme ceux-là, les observateurs nationaux disent en rencontrer un peu partout. « Il y a de gros problèmes sur le conditionnement et l’acheminement des plis, ça va rendre le contentieux et le recomptage des bulletins très difficiles », explique un chef de mission d’observation nationale. Et ça, c’est sans compter les plis mouillés par les intempéries, jetés dans les ordures ou perdus.

A Mbandaka dans la province de l’Equateur, on avait ordre de finir ce lundi soir et on pensait y parvenir, même si des allégations de fraudes avaient créé des moments de tension.

À Kolwezi dans le Lualaba, la compilation aurait pu se terminer dimanche, il ne restait qu’une cinquantaine de plis. Mais les agents de la Ceni n’ont travaillé ni dimanche ni lundi matin. « Comme s’ils n’étaient pas pressés de donner les résultats », note un observateur.

Dans l’entourage du président de la Commission électorale, on évoque maintenant mercredi ou jeudi, sans assurance, pour la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle.


■ Témoins et observateurs regrettent le manque de transparence de la Céni

À Kinshasa, inquiétude du côté des témoins et des observateurs lundi matin après que des bulletins de vote ont été déplacés du centre de compilation de Mongafoula vers un autre celui du quartier de la Gombe. Une procédure normale selon la Commission électorale pour compiler les résultats des élections des députés nationaux et provinciaux. Mais reste que le manque de transparence de la Céni et l’absence de témoins sur ces opérations inquiètent les témoins des partis politiques et les observateurs en cette période d’attente de publication des résultats.

Il y a déplacement de matériel, c’est-à-dire bulletins de vote et procès-verbaux, cela doit se faire avec l’accompagnement de nos témoins.

Maître Jacquemain Shabani, coordonnateur des témoins du parti de l’opposition de l’UDPS

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment