Abidjan/45 ans de carrière de Bailly Spinto : La Nation rend hommage à un monument  »


Il y’a encore des hommes qui ont ce secret pour faire remonter les autres dans le temps. Et, parmi ces héros, il serait tout à fait honnête de reconnaître que le  »Crooner » de la musique Ivoirienne, Bailly Spinto en fait partie. Pendant, plus de quatre décennies, les générations de l’après-independance jusqu’à celles d’aujourd’hui ont été sublimés par le prestige vocal de celui qu’on pourrait qualifier à juste titre de  »Roi de la pop Ivoirienne ».
Et ce Vendredi 21 Décembre 2018, la Côte d’Ivoire, dans sa diversité s’était donné rendez-vous à la salle Lougah François du Palais de la culture d’Abidjan pour rendre un hommage mérité au  »Rossignol » à l’occasion de la célébration de ses 45 ans de carrière organisé en collaboration avec la Fondation Lévites Inter. Des milliers de mélomanes de tous les âges dont la plupart ont été bercés par les mélodies intemporelles ont tenu à s’associer aux étoiles dans le ciel pour chanter en chœur avec GALLET Bailly Sylvestre, dit Bailly Spinto. En effet, quand l’artiste entre en scène après avoir été introduit par le célébrissime animateur, Yves ZOGBO Junior, la 1500 places bascule dans l’effervescence. Enfin, il était là, celui à qui la culture Ivoirienne doit une partie de ses plus belles lettres de noblesse.
Fidèle à ses convictions religieuses, le  »Crooner » entonne un  »Ave Maria » des grands jours, sous l’accompagnement majestueux de l’orchestre mis à disposition ce soir. Le ton est donné et on peut alors mettre du rythme. Pour cela, il faut bien sûr compter avec un  »fauve de la scène  » qui malgré l’âge n’a rien perdu de sa superbe, encore moins de sa voix qui ne souffre d’aucune égratignure . On se serait aisément cru au milieu des années 70 quand la pop music était en vogue. Les plus âgés ont vibré et les jeunes ont savouré. Autour du  »Crooner », les Lévites Inter qui de par leurs qualités vocales pouvaient dire subtilement au  »Doyen »,  »la relève est assurée ». Le fait est que chaque titre connu du répertoire du  »Crooner » augmente d’un cran le mercure.  »Taxi sougnon »,  »Poignon »,  »Gazoua »,  »Monouho », autant de titres qui interprétés, pour certains plus de 30 ou 40 ans après, demeurent dans l’ère du temps. Une autre preuve s’il en fallait de la pérennité de l’oeuvre d’un artiste qui réussit à lui tout seul à bâtir des ponts entre les générations. Le haut niveau, c’est c’est ce que Bailly a offert à ses fans ce soir là. Mais il n’était pas seul sur scène. D’autres notoriétés de la musique Ivoirienne étaient également là pour lui témoigner qui sa reconnaissance, qui son admiration. Entre autres célébrités, Nayanka Bell, Aklane, Savan’Allah, Onek Mala et autres qui ont respectueusement  »déroulé le tapis rouge » au  »Crooner », pourtant au sommet de son art, malgré l’âge. Par ailleurs, les pairs de l’époux de BOLY Florence n’étaient pas seuls à témoigner ostensiblement de leur admiration pour l’homme.
La République aussi, à travers le Ministre de la culture et de la Francophonie, M.Maurice BANDAMA, venu représenter le Chef de l’état, a tenu à honorer l’artiste en l’elevant au grade de Commandeur dans l’ordre du mérite culturel. Cependant, le Président Alassane OUATTARA a personnellement fait don d’une somme symbolique de 5 millions de FCFA au  »Crooner » à titre de soutien en attendant de le recevoir de façon officielle. Rappelons que Bailly Spinto qui a véritablement fait ses débuts dans la musique en 1968 à l’âge de 17 ans, à remporté de nombreux lauriers au cours de sa carrière, entre autres LE BELIER D’OR DE LA CHANSON IVOIRIENNE en 1979, un DISQUE D’OR en 1991, un KUNDE D’OR en 2008, le TROPHEE DE MEILLEUR ARTISTE DE LA GENERATION 80 en 2007 et les 7 D’OR DE LA PRESSE.
Raoul MOBIO

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment