3eme Édition du Sommet Africa’s Builders à Abidjan: Le monde des affaires Africain en conclave a Abidjan pour  »réveiller les potentialités d’une nouvelle génération »

Le Palais des Congrès du Sofitel Ivoire à Abidjan affichait complet ce Samedi 24 Novembre 2018 à l’ouverture de la troisième édition du sommet international des Hommes et Femmes d’affaires chrétiens organisé  par la Coalition des Chrétiens Hommes Femmes d’affaires et Décideurs (CCHFD) sous l’autorité spirituelle de la Communauté Mère du Divin Amour (CMDA) autour du thème  »Bâtir son entreprise et sa carrière professionnelle sur le Roc Eternel ». De la France, du Canada, d’Israël, de la Corée du sud et de plusieurs pays Africains, plus de 600 hommes et femmes d’affaires ont afflué pour venir s’imprégner des valeurs chrétiennes en vue de développer leurs entreprises et faire de l’Afrique le continent leader à l’horizon 2050.
Après le mot de bienvenue prononcé par le Frère Jean-clément AKOBE, Fondateur de la CMDA, Mme DAO Gabala Mariam, Présidente de la Coalition, dévoilera dans son adresse aux convives la vision de ce séminaire qui est de  »réveiller les potentialités d’une nouvelle génération de décideurs chrétiens qui seront à la tête de leurs pays respectifs en se basant sur la personne de Jésus-Christ ». Selon elle,  »la force économique du continent Africain se fera grâce à la performance des entreprises Africaines » qui prendront appui sur la Parole de Dieu. Rassurant ses pairs quant à la noblesse des  affaires conformément aux valeurs véhiculées par la Bible, la Présidente de la CCHFD expliquera qu’il n’ya aucune incompatibilité entre le monde des Affaires et la Foi Chrétienne et le Séminaire Africa Builder’s vise à susciter une nouvelle génération d’Hommes et de Femmes d’Affaiires Chrétiens dynamiques et charismatiques qui mèneront des Activités rentables puissantes qui seront bénéfiques à l’Avancée de l’Evangile Vrai. »
Des convictions que partagent également le Fondateur de la CMDA qui appellera les Africains, de façon générale à  »être décomplexés vis-à-vis des autres » parce que, croit-il,  »-Les difficultés que nous traversons doivent être des arguments pour avancer. »   »Le problème de l’Afrique » selon lui  »n’est pas un problème de prière ou de croyance en Dieu mais plutôt de vision de Travail et d’Avancée. »
C’est pourquoi, il s’efforcera de faire comprendre à ses compatriotes Africains que  »ce ne sont pas seulement les Dirigeants qui pourront changer le destin de l’Afrique, mais ce destin changera à partir de la base, c’est-à-dire d’une population africaine active et dynamique. »
 Le ton ainsi donné, les séminaristes pouvaient bénéficier des expériences enrichissantes des panelistes originaires de différents pays d’Afrique et du reste du monde, afin de s’approprier les recettes nécessaires à une réorientation de leurs affaires dans la perspective de l’objectif 2050. Entre autres pays dont les modèles sont prônés au cours de ce sommet prévu pour s’achever le Dimanche 25 Novembre, le Rwanda, la Corée du sud, et surtout Israël avec le couple Ran et Sarah-Gilad LEVI, venus spécialement à Abidjan pour livrer les secrets du succès économique Israélien marqué par la transformation fulgurante du désert en verdure grâce à des techniques révolutionnaires qui pourront permettre à l’Afrique de relever bien des défis.
Raoul MOBIO
Share

Sur le même sujet

Leave a Comment