Abidjan/Cocody: Le Dr BOUABRE  »met un terme » aux souffrances d’Anono

 

Les images à elles seules suffisent à témoigner de la ferveur qui régnait ce Samedi 10 Novembre 2018 à l’espace carrefour garage de la Riviera-Anono à l’occasion de la croisade d’évangélisation organisée par la Mission Evangélique du Saint-Esprit en Action (MIESA). Foules en liesse, intercesseuses sur le pied-de-guerre, populations mobilisées, l’ambiance était celle des grands jours grâce à une stratégie de mobilisation efficace réussie par le comité d’organisation piloté par l’Evangéliste BAIBO Marcellin.

En clair, il s’agissait pour l’Evangéliste et son équipe de préparer le terrain pour une manifestation sans mesure du Saint-Esprit dans le but de ‘’présenter Jésus-Christ comme Celui qui peut tout’’ selon les explications de l’homme de Dieu. Et après plusieurs heures d’animation, le cap pouvait donc être franchi avec la montée sur l’estrade du Dr BOUABRE Janvier, principal orateur de cette soirée et fondateur de la Mission.

Revêtant sa carrure de ‘’Père’’ dans le milieu chrétien évangélique en Côte d’Ivoire, le Dr BOUABRE commencera par des proclamations ‘’avec effet immédiat’’ sur le quartier-village d’Anono afin de mettre en branle le processus de libération spirituelle des habitants de ce bourg défavorisé de la commune de Cocody. Des taudis, des rues désespérément sales, une jeunesse désœuvrée…le contraste entre Anono et le reste de la commune de Cocody est saisissant. C’est pour corriger cette anomalie qui tient de fondements spirituels que le fondateur de la MIESA est venu avec ce message d’espoir pour dire aux populations, et particulièrement aux jeunes que : ‘’Jésus peut tout ’’selon le thème de la croisade. A partir du texte biblique de la Genèse 2v4-9, le Dr BOUABRE, interpellera les populations d’Anono sur l’urgence pour eux d’accepter Jésus parce que nous sommes tous poussière :’’Sans lui, tu es zéro’’, martèle-t-il. Et d’avertit de façon formelle : ‘’Arrête ton petit boucan, donne ta vie à Jésus’’. A ceux qui seraient tentés de se laisser berner par leurs positions sociales, l’homme de Dieu rappelle simplement cette vérité implacable : ‘’Tu ne vois pas l’air que ttu respires et tu fais le malin’’. Selon lui, seul le Seigneur Jésus-Christ peut éviter à ’ Anono de sombrer dans la déchéance, du fait que dans son plan, la jeunesse de ce quartier ‘’’n’est pas née pour boire et mourir dans l’alcool’’, pourvu qu’elle se résolve à ‘’revenir à l’origine’’, à son Créateur.

L’orateur n’aura pas parlé en vain, puisque le Dieu dont il parlait va confirmer sa présence par une manifestation explosive du surnaturel. Des guérisons vont s’opérer, des délivrances aussi et  du côté de la MIESA, cela donne déjà des idées pour se lancer dans d’autres initiatives du genre.

Raoul MOBIO

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment