France: le président Macron sur le front de la reconquête économique

La reconquête économique, c’est l’autre front de l’« itinérance » d’Emmanuel Macron. Après la commémoration de la bataille de Morhange, le chef de l’Etat s’est rendu lundi 5 novembre à Pont-à-Mousson pour visiter une usine et participer au forum Choose Grand Est.

Emmanuel Macron a honoré lundi la mémoire des Poilus « héroïques » tombés par milliers dans les premiers jours de 1914-1918, avant de se consacrer à la défense de sa politique, au deuxième jour de son « itinérance commémorative ».

Car en décidant d’arpenter les territoires les plus marqués par la guerre, Emmanuel Macron ne veut pas simplement enchaîner les commémorations. Son objectif, c’est aussi de montrer que la reconstruction, le rebond sont toujours possibles. En citant en exemple une région qui a subi l’épreuve de la guerre mais aussi toutes les crises économiques.

« Ces territoires ont souffert, mais à chaque fois ces territoires ont pu se relever et à chaque fois l’économie de cette région s’est aussi redressée », a félicité Emmanuel Macron à l’occasion d’un forum économique organisé à Pont-à-Mousson et intitulé Choose Grand Est.

Une région qui attire aujourd’hui les investisseurs, a dit le président de la République qui a aussi vanté le comportement des responsables politiques. « Celui qui a toujours permis ce redressement, celui qu’on voit dans tous les villages comme dans les métropoles de ce Grand Est, c’est cet esprit de coopération propre à ce cœur d’Europe. Celui qui fait que, quelle que soit les sensibilités politiques, on tombe d’accord quand l’intérêt du territoire est là », a souligné le chef de l’Etat.

Un message attendu par le président de la région, le Républicain Jean Rottner, qui a affiché sa bonne volonté. « Les collectivités locales et les régions en particulier n’ont pas vocation, M. le Président, à s’opposer à l’Etat. Si elles sont reconnues, respectées, elles seront à vos côtés pour transformer le pays, réussir les réformes, et ensemble faire gagner la France », a-t-il assuré.

Cette itinérance, c’est aussi pour Emmanuel Macron une occasion d’essayer de reconquérir les élus locaux dont il a besoin pour mettre en œuvre sur le terrain les réformes du gouvernement.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment