En Allemagne, la CDU prépare l’après-Merkel

Une semaine après la déclaration fracassante d’Angela Merkel de son retrait progressif de la vie politique, les dirigeants de la CDU se sont réunis ce dimanche 4 novembre à Berlin pour décider de l’avenir du parti conservateur et surtout des modalités de succession à sa présidence

Depuis ce dimanche, au siège de la CDU à Berlin, l’heure est aux préparatifs. Lundi 29 octobre, la chancelière Angela Merkel a annoncé qu’elle renoncera en décembre à la présidence de l’Union chrétienne-démocrate, un poste qu’elle occupe depuis 18 ans. Il faut donc organiser sa succession. Et c’est toute la ligne politique du parti conservateur qui est en jeu.

Six candidats se sont fait connaître jusqu’à présent. Du jamais-vu à la CDU. Parmi eux, trois personnalités qui proposent des visions différentes de la politique conservatrice allemande. La première est l’actuelle secrétaire générale du parti, Annegret Kramp-Karrenbauer. Elle est politiquement proche d’Angela Merkel et l’a soutenue ces dernières années.

Le deuxième est Friedrich Merz. C’est un revenant dans le paysage politique allemand. Longtemps opposé à la chancelière, il fait aussi figure d’ovni dans la CDU puisqu’il soutient la politique de réforme de la zone euro souhaitée par Emmanuel Macron. L’actuel ministre de la Santé Jens Spahn est la troisième personnalité à briguer la présidence du parti conservateur. Il s’est souvent opposé à la chancelière, notamment à sa politique migratoire.

Il faudra attendre début décembre pour savoir quelle ligne de conduite sera préconisée par les membres de la CDU pour sauver leur parti.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment