Le Parlement arménien dissous, des législatives en décembre

L’Assemblée nationale arménienne a été dissoute ce jeudi 1er novembre, deux semaines après la démission de Nikol Pachinian du poste de Premier ministre. Des élections législatives anticipées auront lieu le 10 décembre.

La dissolution du Parlement arménien n’est pas une surprise. Hier, les députés, majoritairement issus de l’opposition républicaine, n’ont pas voté en faveur de Nikol Pachinian, unique candidat à sa propre succession comme chef du gouvernement.

Nikol Pachinian avait démissionné de son poste de Premier ministre le 16 octobre dernier. L’objectif était de provoquer une dissolution du Parlement, des élections législatives anticipées et remporter une majorité parlementaire.

Suite à la démission du Premier ministre, la Constitution arménienne prévoit en effet que les députés tentent d’élire à deux reprises un nouveau candidat. Nikol Pachinian avait passé au préalable un accord tacite avec les députés afin que lui-même ou un autre candidat ne soit pas élu. Le Parlement a donc été dissous comme le prévoit la loi. Une première étape qui correspond donc à l’agenda de l’ancien Premier ministre.

Les élections législatives anticipées sont fixées le 10 décembre. Si le parti de Nikol Pachinian emporte comme il l’espère une majorité parlementaire, il pourra alors poursuivre ses réformes pour lutter contre la corruption.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment