Pédophilie dans l’Eglise: l’ex-évêque d’Orléans et un abbé devant la justice

Un ancien évêque et un abbé comparaissent mardi 30 octobre devant le tribunal correctionnel d’Orléans (centre-nord). Mgr André Fort, ancien évêque de la ville, est jugé pour non-dénonciation d’actes pédophiles. Il aurait couvert le prêtre Pierre de Castelet, accusé d’agressions sexuelles sur mineurs en 1993.

Les faits remonteraient à 25 ans, mais ils n’ont été signalés à Mgr André Fort qu’en 2008. A l’occasion d’un camp de vacances organisé par le Mouvement eucharistique des jeunes dans le sud-ouest de la France, le père Pierre de Castelet se serait livré à des attouchements sur mineurs se faisant même passer pour un médecin, il pratiquait de faux examens médicaux.

L’un des premiers à mettre en cause le comportement du père de Castelet s’appelle Olivier Savignac. Adolescent à l’époque, il adresse en 2008 une lettre à Mgr André Fort dans laquelle il raconte les attouchements dont il aurait été victime.

Mais l’évêque en charge du diocèse d’Orléans ne transmettra jamais la lettre à la justice, se contentant d’assurer à Olivier Savignac que Pierre de Castelet ne sera plus en contact avec des jeunes.

Après le départ à la retraite de Mgr Fort, une nouvelle lettre est adressée à son successeur qui, lui, saisit immédiatement la justice. Pierre de Castelet est mis en examen en 2012 pour agression sexuelle, et Mgr Fort en 2017 pour ne pas avoir dénoncé ces actes. Ils encourent respectivement 15 ans et 3 ans de prison.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment