Chine: le site de voyage plagiait les bons commentaires de ses rivaux

Le site de voyage chinois Mafengwo est accusé d’avoir plagié les commentaires des internautes postés sur des sites concurrents. Un plagiat massif : près de 18 millions de commentaires. Et comme Mafengwo en mandarin veut dire littéralement « nid de guêpes », ce scandale n’a pas manqué n’a pas manqué de déclencher les rires et les sarcasmes sur le Net chinois autour du thème : « le scandale qui met le feu au nid. »

Samedi dernier, c’est un article de Xiaosheng Bibi qui a révélé le pot aux… pixels. Ce compte consacré à l’actualité sur l’application WeChat affirme alors que 85 % des commentaires d’utilisateurs postés sur le site de voyage Mafengwo, sont en réalité des faux commentaires, puisqu’ils auraient été re-pompés par une armée de robots et de webmaster experts en copié-collé sur d’autres sites chinois de voyage en ligne tels que CTrip ou eLong.

Hooray Data a regardé les choses dans le détail. La startup, spécialisée dans l’analyse de données, dit avoir détecté près de 7 500 faux comptes d’utilisateurs sur Mafengwo, des faux comptes qui aurait contribué à reproduire près de 6 millions de commentaires sur des restaurants et plus de 12 millions de commentaires sur des hôtels.

Concurrence exacerbée

Cette pratique peut étonner venant d’un site de voyage aussi important et déjà installé sur le marché, mais la concurrence est très rude même dans un pays continent qui compte des centaines de millions de consommateurs en ligne et une nouvelle classe moyenne chinoise qui raffole des voyages et des sorties au restaurant. Au-delà des achats, ces sites de voyages sur le net ont besoin de trafic, et donc d’utilisateurs interactifs pour attirer les investisseurs.

Crée en 2006 à Pékin, l’agence de voyage en ligne affirme proposer des voyages dans plus de 200 pays et régions. Mafengwo revendique aussi plus de 100 millions de voyageurs et 920 000 hôtels recensés sur son site.

Ce qui n’empêche pas le plagiat encore une fois. Ce boom des « faux » commentaires a été observé entre le lundi et le vendredi aux horaires de bureau, avec une chute drastique le week-end. Visiblement, les robots sont au repos le samedi et dimanche.

Certains sites de voyages étrangers, tels que Yelp ou Agoda seraient également victimes de ce recopiage industriel. Les internautes s’amusant à relever les erreurs de traductions automatiques. « J’ai mangé un hamburger » devenant « j’ai détesté un hamburger », confusion entre le verbe manger ((eat)) et haïr ((ate) en anglais.

Mafengwo a porté plainte en… diffamation

C’est un scandale, mais ce n’est pas inédit, car ce n’est pas la première fois que des sites de voyages publient des faux commentaires d’utilisateurs. C’est d’ailleurs ce que soulignent certains commentateurs et Mafengwo elle-même qui affirme avoir effacé les commentaires incriminés qui dit aussi que les commentaires de restaurants et de menus ne représentent de toute façon que 3 % des posts et photos partagés par les utilisateurs sur le site.

Mafengwo qui a porté plainte en diffamation accuse ses concurrents d’avoir monté le coup, d’être derrière le scandale. Il faut dire que l’entreprise a beaucoup à perdre. Mafengwo a organisé un nouveau tour de table des investisseurs à la fin d’été. Du coup, la valeur de l’action a augmenté et cette affaire pourrait bien faire chuter la valorisation de l’entreprise.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment