Guillaume Soro : « Le président Ouattara ne méritait pas nos sacrifices », la désillusion d’un ancien chef rebelle

On les croyait inséparables, mais la politique en a décidé autrement. Le torchon brûle désormais entre le président ivoirien, Alassane Ouattara, et son ex-allié, l’ancien chef rebelle Guillaume Soro, qui était aux commandes de la rébellion armée qui a porté au pouvoir l’actuel chef de l’Etat ivoirien. A la suite de la crise post-électorale de 2010-2011, cette guerre fratricide pour conquérir le pouvoir avait fait plus de 3 000 morts. La disgrâce après les honneurs C’est l’histoire d’un ancien jeune leader étudiant, qui a gravi les échelons du pouvoir jusqu’aux hautes…

Share Button
Read More

Dakar – Une école de formation à la prostitution démantelée par…

Incroyable, mais vrai! Il existe au Sénégal une école de formation à la prostitution, du moins, celle qui a été recensée et démantelée par la brigade des Moeurs de Dakar. Le journal l’Observateur dans sa livraison du jour montre comment s’effectue le rituel des nouvelles recrues, leur âge et surtout situation sociale. La patronne des lieux, D.Ndong, arrêtée par la brigade des Moeurs a avancé de terribles aveux sur sa motivation, son modus operandi entre autres stratatèmes pour appâter les futures initiées. Mamadou Ndiaye

Share Button
Read More

Libye: vers une reprise des négociations au Maroc

Le Maroc s’apprête à accueillir la semaine prochaine deux délégations libyennes, représentant d’une part le parlement libyen, basé à Tobrouk, dans l’Est, et de l’autre, le Haut Conseil de l’Etat, basé à Tripoli et censé être la chambre haute du parlement libyen en vertu de l’accord de Skhirat de décembre 2015, mais qui n’est pas reconnu par le parlement. Cette rencontre serait donc symbolique, avec pour but d’essayer de consolider le cessez-le-feu annoncé la semaine dernière et de relancer le processus politique. Les Libyens des deux camps restent très discrets…

Share Button
Read More

USA: La Maison blanche dit ne pas s’attendre à un « shutdown » fin septembre

La Maison blanche a fait savoir jeudi qu’elle s’attendait à ce que le Congrès approuve un projet de loi sur le financement du gouvernement fédéral pour éviter une fermeture partielle des administrations (« shutdown ») à la fin du mois, alors que l’enveloppe budgétaire actuelle expire le 30 septembre. La chaîne de télévision ABC News, citant une personne informée, a rapporté par la suite que la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, étaient convenus de manière informelle lors d’un entretien téléphonique d’un…

Share Button
Read More

Joe Biden dénonce le « racisme sous-jacent » qui ronge les États-Unis

Joe Biden se présente en rassembleur de l’Amérique face au racisme. Prenant le contre-pied du message sécuritaire et sombre de son rival Donald Trump, le candidat démocrate à la Maison Blanche a affirmé jeudi 3 septembre que les États-Unis pouvait transformer ce « point d’inflexion » en « opportunité » pour plus d’ « égalité ». Lors d’une rencontre dans une église avec des habitants de Kenosha, ville de l’Etat-clé du Wisconsin récemment secouée par des émeutes, son ton sobre, lent, derrière son masque, a aussi tranché avec les envolées souvent ardentes du président républicain. A deux mois de l’élection présidentielle du 3 novembre, Joe Biden, 77 ans, s’est également…

Share Button
Read More

États-Unis: polémique après l’appel de Trump à ses électeurs à voter deux fois

Alors que les électeurs de Caroline du Nord vont recevoir leurs bulletins de vote par correspondance vendredi 4 septembre, Donald Trump, président et candidat à sa réélection en novembre, a conseillé à ses partisans de voter deux fois, ce qui est évidemment contraire à la loi. Une nouvelle manière pour le chef d’État de mettre à mal le système de vote par correspondance, qu’il dénigre. Alors que l’élection présidentielle du 3 novembre approche, les quelque 7 millions d’électeurs de Caroline du Nord vont être les premiers à recevoir leurs bulletins de vote par…

Share Button
Read More

Mamou Daffé: “Le Mali, entre inquiétude et espoir”

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DU COMITE NATIONAL POUR LE SALUT DU PEUPLE (CNSP) Le Mali, entre inquiétude et espoir Monsieur le Président, Aujourd’hui, l’heure est grave et même très grave. L’histoire de notre pays est en marche. En tant qu’acteur de la société civile culturelle, ma responsabilité citoyenne m’exige de prendre la parole pour exprimer mes inquiétudes et mes espoirs pour un Mali nouveau. Nous avons suivi avec beaucoup d’intérêts les contestations populaires qui ont abouti à votre action, qui a conduit à la démission du président le 18 août…

Share Button
Read More

RDC: où en est le projet de justice transitionnelle ?

À quoi pourrait ressembler un mécanisme de justice juridictionnelle en République démocratique du Congo ? Dans ce pays, les crimes les plus graves ont été commis depuis plus de 25 ans, durant les deux guerres, mais aussi depuis toujours dans la partie Est du pays, dans les Kasai, au Tanganyika… Le président Tshisekedi avait demandé à son gouvernement majoritairement issu de la coalition de son prédécesseur de réfléchir à un mécanisme de justice transitionnelle pour juger les crimes les plus graves. Il l’avait d’ailleurs rappelé à l’ordre début août. Deux…

Share Button
Read More

Coronavirus : Au moins 7.000 professionnels de la santé morts dans le monde, selon Amnesty international

Un précédent rapport publié en juillet faisait état de 3.000 travailleurs de la santé décédés du Covid-19 dans le monde Dans le monde, à ce jour, le coronavirus a infecté 26,1 millions de personnes et causé la mort de plus de 865.000 personnes, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles. Parmi ces décès, Amnesty international dénombre dans un rapport au moins 7.000 professionnels de la santé. Le Mexique étant le pays le plus durement touché. « Le fait que plus de 7.000 personnes meurent en essayant de sauver d’autres personnes constitue une crise d’une ampleur considérable », a…

Share Button
Read More

L’Iran reconnaît ne plus pouvoir exporter une goutte de pétrole

L’Iran a reconnu pour la première fois que les sanctions américaines avaient tari les rentrées pétrolières. Les États-Unis ont imposé de nouvelles sanctions contre onze sociétés iraniennes, chinoises et originaires des Émirats arabes unis, accusées d’aider l’Iran à contourner l’embargo américain sur ses exportations de pétrole. C’est la première fois qu’un responsable iranien reconnaît que les sanctions américaines empêchent toute exportation pétrolière du pays. « Ils ne nous autorisent pas à exporter une goutte de pétrole pour acheter des produits alimentaires ou des médicaments, et même si nous en vendons, nous…

Share Button
Read More