Procès du putsch manqué au Burkina: «Je n’ai fait qu’obéir aux ordres»

Au Burkina Faso, les demandes d’acquittement se poursuivent au tribunal militaire de Ouagadougou. Depuis 16 mois, 84 accusés comparaissent dans le procès du coup d’État maqué de septembre 2015. Le soldat de première classe Samuel Coulibaly est-il coupable ? Pour Maître Maria Kanyili, son client s’est retrouvé dans le box des accusés suite à des confusions du parquet militaire, qui a requis 25 ans de prison ferme contre lui. « Nulle part, a martelé l’avocate, on ne l’a vu disperser une manifestation, ni effectuer des tirs. » Selon Me Kanyili, Samuel Coulibaly s’est contenté…

Share
Read More

États-Unis: le déficit commercial continue de s’aggraver

Le déficit commercial américain ne cesse de croître malgré les mesures protectionnistes de Donald Trump. Il a fortement rebondi en mai, surtout sous l’effet d’importations record d’automobiles. Le déficit commercial des États-Unis pour le mois de mai s’élevait à 55,5 milliards de dollars, soit une hausse de 8,4% par rapport au mois d’avril. Le département américain du Commerce pointe deux raisons pour expliquer ce rebond : une hausse importante des importations de véhicules et un déficit commercial record avec le Mexique. La tendance est la même avec son autre partenaire commercial, le Canada.…

Share
Read More

Festival Hip Hop : une nouvelle porte pour les rappeurs maliens.

La première édition du festival hip hop s’est tenue à Bamako, du 27 au 30 juin, au champ hippique de l’hippodrome. Cet événement,  organisé par le groupe Label Diagueleya Music ouvre une nouvelle porte aux jeunes qui souhaitent faire découvrir leur talent et réaliser leurs rêves artistiques. Les rappeurs maliens se sont réunis autour de plusieurs activités durant ses trois jours de festival. Au programme, il y’ avait des ateliers de formation pour les jeunes rappeurs, des prestation de slameurs , une exposition au village du festival et des concerts.…

Share
Read More

Le Haut conseil islamique appelle à la fin de l’insécurité au Mali

Le palais des Sports de Bamako a abrité samedi 29 juin le meeting sur la situation sécuritaire, organisé par le Haut conseil islamique du Mali (HCIM). C’était sous l’égide de son président Ousmane Chérif Madani Haïdara. Dans son discours, le 3ème vice-président, l’imam Mamadou Traoré, porte-parole du Hcim, a lancé «un appel à tout le peuple malien où qu’il soit à faire la paix». Tout en demandant la fin du désespoir, l’impunité, l’injustice, la corruption, les massacres au Mali, le porte-parole du Hcim  invite «les Maliens à la restauration de nos bonnes mœurs». Déplorant l’absence…

Share
Read More

Accord de libre-échange CETA: le texte soumis au vote du Parlement français

Le gouvernement français défend la ratification de l’accord de libre-échange CETA, signé avec le Canada. Et ce alors que les critiques fusent autour d’un autre accord passé avec le Mercosur. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères, a présenté mardi 3 juin à l’Élysée le projet de loi pour la ratification du CETA. C’est officiel, le texte sera soumis au vote du Parlement français le 17 juillet prochain. Et forcément, il n’échappera pas aux critiques. Conscient que les esprits sont déjà échauffés par l’accord sur le Mercosur et les…

Share
Read More

Le tribunal de grande instance de la commune III du district de Bamako a renvoyé au 10 juillet 2019 l’affaire concernant le député Karim Kéita

Le tribunal de grande instance de la commune III du district de Bamako a renvoyé au 10 juillet 2019 l’affaire concernant le député Karim Kéita, non moins fils du président de la République du Mali, aux journalistes Mamadou Diadié Sacko (Saxe), promoteur de la Radio Futurs Médias (RFM), et Adama Dramé, directeur de publication de l’Hebdomadaire «Le Sphinx» poursuivis pour «diffamation ». Ce renvoi s’explique par le fait que le tribunal était irrégulièrement constitué. Le parquet, qui requiert et qui soutient la plainte, était absent. Le prétoire du tribunal de…

Share
Read More

Soudan: les négociations reprennent entre les militaires et l’opposition

C’est une petite victoire pour la médiation conjointe menée par l’Éthiopie et de l’Union africaine au Soudan. Les pourparlers entre les généraux au pouvoir et les dirigeants de la contestation ont repris ce mercredi 3 juillet à Khartoum. Il s’agit de la première rencontre entre les deux parties depuis la dispersion meurtrière d’un sit-in de manifestants, début juin, à Khartoum. L’enjeu est maintenant de finaliser l’accord sur l’organisation de la transition. La rencontre a eu lieu dans un hôtel de la capitale, sur les bords du Nil. Un lieu gardé…

Share
Read More

Commune IV de Bamako : Tramadol et Chicha interdits de consommation

Par un arrêté communal daté du 3 juillet, Adama Berthé, le maire de la commune IV du district de Bamako a interdit la consommation du Tramadol et du Chicha( narguilé), deux substances psychotropes considérées comme des drogues. Cette décision largement saluée par l’opinion publique  doit pourtant être suivie d’actions concrètes de la part d’autres autorités communales et administratives. En attendant, le maire de la commune IV a droit à des fleurs. «Il est interdit en Commune IV du district de Bamako la consommation du narguilé(Chicha) et du tramadol et produits…

Share
Read More

Libye: les condamnations se multiplient après l’attaque du centre de Tajoura

Les condamnations ont été unanimes après les frappes mardi soir contre le centre de rétention de migrants de Tajoura, qui ont fait au moins 60 morts, selon des sources officielles libyennes. L’UE, l’UA et le secrétaire général de l’ONU demandent une enquête. Les organisations humanitaires et le HCR ont réitéré leur appel à libérer tous les migrants détenus dans des centres en Libye. Selon les organisations humanitaires, 70 % des migrants dans les centres de rétention à Tripoli tombent sous mandat du Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR), en tant que demandeurs…

Share
Read More

Mali : la ville de Ménaka, carrefour de tous les maux du pays

A Ménaka, ville poussiéreuse perdue dans le désert du Nord-Est malien, bailleurs et ONG se battent pied à pied pour rétablir un quotidien bouleversé par sept ans de crise. Au Mali, c’est une sorte de Far-Est, où tout est à rebâtir en faisant fi de l’abandon et des hommes en armes. Un reporter de l’AFP s’est rendu à Ménaka, ville proche de la frontière nigérienne, où il a pu rencontrer des hommes à l’œuvre sur le terrain. Truelle en main, le gouverneur en uniforme et le maire en boubou jaune…

Share
Read More