Tidiane Guindo Alias #Nango_Tov et son producteur Bandjougou Doucara ont été arrêté par la Sécurité d’État pour propos injurieux à l’encontre du Président IBK

Tidiane Guindo Alias #Nango_Tov et son producteur Bandjougou Doucara ont été arrêté par la Sécurité d’État pour propos injurieux à l’encontre du Président IBK. Malgré la situation dans laquelle nous sommes et malgré le désaccord avec certaines décisions ou positions des autorités, le Président de la République reste et demeure une institution de la République du Mali. Donc, rien ne nous donne le droit de porter de tels propos injurieux à l’encontre du Président. Nous condamnons fermement ce comportement irrespectueux envers la Nation.

Share
Read More

Mali : Pourquoi IBK doit renoncer à son projet révision constitutionnelle ?

La majorité des acteurs politiques rejettent le projet de révision constitutionnelle. Ils estiment que ce n’est pas la priorité du moment.  Le projet de révision constitutionnelle ne passe pas auprès des partis politiques de l’opposition. Ils l’ont tenu à le faire savoir. Invités officiellement le jeudi 11 avril au palais de Koulouba pour recevoir une copie du document des mains du président de la République, le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) et la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) ont tout simplement décidé de boycotter la rencontre. Ils…

Share
Read More

Avant-projet de loi portant révision constitutionnelle : Le FSD et la COFOP ont boycotté la rencontre entre IBK et la classe politique

Le Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) devrait avoir un agenda très chargé, hier, jeudi 11 avril 2019 à Koulouba (Palais présidentiel) n’eut été le boycott de la rencontre, initiée par la présidence avec la classe politique, de la part du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD) et de la Coalition des forces patriotiques (COFOP). L’un des objectifs de cette rencontre du président de la République du Mali était de remettre une copie de l’avant Projet de la loi portant révision de la constitution…

Share
Read More

Candidature à la présidentielle de 2020 pour un troisième mandat : Alassane Ouattara souffle le chaud et le froid

Si le président Alassane Ouattara a rassuré que les élections de 2020 se passeront bien en Côte d’Ivoire, appelant ses compatriotes à arrêter de se faire peur, il n’a pas pour autant été si rassurant sur son éventuelle candidature pour un troisième mandat, une des grandes sources de crainte de tensions et protestations violentes. Le président ivoirien Alassane Ouattara rassurait les Ivoiriens, le lundi 7 janvier à Abidjan, que la présidentielle de 2020 “se passera bien”, malgré les “inquiétudes” de nombreux Ivoiriens qui craignent que le pays ne sombre à nouveau dans une…

Share
Read More

En Suisse, la fronde contre l’arrivée de la 5G s’organise

La 5G n’a pas encore débarqué en Europe, mais déjà un vent de fronde s’organise en Suisse, l’un des premiers pays à développer la technologie mobile. Risques potentiels sur la santé, conséquences sur la vie privée. Cette semaine, deux Parlements cantonaux ont demandé un moratoire sur la 5G déjà responsable de tous les maux selon ses détracteurs. Ils sont de plus en plus nombreux en Suisse. Pour le député genevois Bertrand Buchs, il est urgent d’attendre avant de déployer la 5G en Suisse. L’élu redoute notamment un effet cocktail pour…

Share
Read More

Chute d’Omar el-Béchir: les États-Unis embarrassés

Washington avait entamé ces dernières années un dégel de ses relations avec le président déchu du Soudan, longtemps désigné comme l’un de ses pires ennemis. Après son renversement par l’armée, le département d’État américain a discrètement salué un « moment historique » et se montre plus timide qu’à l’accoutumée. Le département d’État américain masque difficilement son embarras et se contente d’appeler les autorités militaires à former un « gouvernement inclusif et représentatif, dirigé par des civils », après le renversement d’Omar el-Béchir. Alors que l’armée soudanaise annonce une transition militaire de deux ans,…

Share
Read More

La CPI n’enquêtera pas en Afghanistan

Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont rejeté, vendredi 12 avril, toute enquête sur les crimes commis en Afghanistan. Faute de coopération de Kaboul et de Washington, les magistrats estiment qu’aucun procès ne pourrait aboutir et qu’une enquête ne servirait donc pas « les intérêts de la justice ». La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) n’enquêtera pas sur les crimes commis en Afghanistan, du moins pas maintenant, ont décidé les juges dans une décision rendue le 12 avril. En novembre 2017, Fatou Bensouda avait demandé l’autorisation d’ouvrir une enquête pour…

Share
Read More

États-Unis: premier meeting pour le sénateur Booker à l’investiture démocrate

Aux États-Unis, c’était ce samedi 13 avril le lancement officiel de la campagne présidentielle du sénateur démocrate Cory Booker. Cet Afro-Américain fait depuis longtemps partie des outsiders pour la primaire de l’an prochain, mais il a été ces dernières semaines éclipsé par d’autres candidats ayant mieux démarré que lui. Va-t-il enfin décoller ? Il mise sur son message « Justice for all » « Justice pour tous » et son expérience de maire de la ville de Newark, dans le New Jersey, où se tenait justement son premier grand meeting. Avec notre correspondant à New…

Share
Read More

Le Sénégalais Moussa Wagué a fait ses débuts avec le FC Barcelone

Le jeune Moussa Wagué a été titularisé pour la première fois en match officiel avec le FC Barcelone samedi 13 avril 2019 contre Huesca (0-0). Il devient, à 20 ans, le premier Sénégalais à porter le maillot des Blaugrana. « C’est un rêve qui est devenu réalité », lâche-t-il. Recruté au KAS Eupen en août 2018, Moussa Wagué, 20 ans, a joué son premier match officiel avec le FC Barcelone ce samedi 13 avril 2019. C’était sur la pelouse de Huesca, lanterne rouge du championnat d’Espagne, dans le cadre de la 32e journée…

Share
Read More

Algérie: situation bloquée et bras de fer entre le peuple et ses dirigeants

Le mouvement populaire algérien, connu depuis des semaines pour sa mobilisation pacifique, a été terni vendredi par des violences qui ont opposé policiers et casseurs. La rue réclame le départ de tous les responsables du « système ». Mais les autorités ne semblent pas disposées à accorder de nouvelles concessions aux manifestants. Cela fait deux mois de mobilisation et le bras de fer entre le peuple et ses dirigeants se poursuit. A la tête du pays, se trouve désormais Abdelkader Bensalah. Le président par intérim s’y engagé solennellement. Le départ de son…

Share
Read More