Ministère des Affaires Etrangères : le Syltae en grève de 96 heures à partir de ce mardi

Les négociations entre le syndicat libre des travailleurs des Affaires Etrangères et le gouvernement ont échoué. Deux points sur trois ont été acceptés par l’Etat. Le Sytae décide en conséquence de maintenir son mot d’ordre de grève de quatre-vingt-seize heures à compter du mardi 9 au vendredi 12 avril. -Le point de blocage se situe au niveau de l’adoption du statut du corps diplomatique du Mali. Le gouvernement a accepté de procéder à la relecture de deux textes dans un délai de quarante-cinq jours. Il s’agit  des décrets n°96-044/P-RM 8 février…

Share
Read More

Gouvernance : Haïdara tente de sauver IBK

Le prêcheur Chérif Ousmane Madani Haïdara, leader d’Ançardine international, a invité le président IBK à faire des concessions politiques pour avoir la paix au Mali. «Président, ouvrez donc la porte ! Tendez davantage la main à l’opposition, à la majorité et à la société civile», a-t-il lancé lors la restitution de son congrès sur la paix, le 7 avril 2019, dont la cérémonie a eu lieu au Palais des Sports de Bamako. Haïdara tente ainsi d’éviter le pire au Mali et au régime d’IBK dont le gouvernement est désormais confronté à…

Share
Read More

Suite aux graves accusations de Me Bathily contre Nouhoum Tapily : M. Mamadou B. Coulibaly témoigne de l’innocence de Tapily et dénonce une tentative de sabotage

Le Républicain a reçu la contribution de Mamadou B. Coulibaly Rédacteur d’Administration à la retraite; son témoignage en dit long sur l’affaire de meurtre dont est accusé Nouhoum Tapily par le président du Conseil national du Patronat (CNPM) Mamadou Sinsy Coulibaly. Dans cet article, Mamadou B. Coulibaly tente d’apporter son éclairage permettant de « rétablir les faits d’assassinat attribués au Président TAPILY et les placer dans leur contexte réel ». L’affaire d’ « assassinat » du greffier Tounkara qui remonte à 1982, a été jugée en 1984 par la Cour…

Share
Read More

Les députés Rpm se crêpent le chignon

Durant l’interpellation sur l’école malienne, les élus du parti présidentiel ont entretenu une foire  d’empoignes. En cause, un temps de parole que nombre d’entre eux ont jugé reparti de la plus mauvaise des manières. Mais les députés victimes de la maldonne ne se rendent compte  du couac qu’une fois au pupitre lorsque leur intervention est  brusquement interrompue alors qu’ils ne s’y attendent pas. De quoi provoquer des grincements de dents suivis de remous dans les rangs du groupe parlementaire des Tisserands où moins de 48 heures avant l’interpellation les temps…

Share
Read More

Dissolution de la milice ‘Dan Ambassagou’ : A quand le tour pour les associations à caractère ethnique

Suite au massacre inédit ayant frappé le Mali jusque dans ses fondements, précisément, les tueries abominables perpétrées par des présumés Dozos dans la région de Mopti, le 23 mars dernier, le gouvernement malien a instantanément procédé à la dissolution de la milice Dogon ‘Dan Ambassagou’, principale présumée responsable du massacre. Si cette mesure a quelque peu contribué à apaiser les tensions au sein de l’opinion publique nationale, une seconde urgence s’impose à l’Etat : la dissolution de toutes les associations maliennes à caractère ethnique au Mali. Nombreux sont les observateurs qui…

Share
Read More

Grand rassemblement à Bamako le vendredi dernier : Mahmoud Dicko promet de manifester chaque vendredi jusqu’à la démission du Premier ministre Soumeylou Maïga

A l’appel de l’imam Mahmoud Dicko, président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM), un grand meeting rassemblant des centaines de milliers de personnes s’est tenu, le vendredi 05 avril 2019, dans l’après midi sur le boulevard de l’indépendance, pour inviter les gouvernants à faire preuve de bonne gouvernance au Mali. La marrée humaine s’étendait de l’Ecole normale supérieure (ENSUP) jusqu’à la Bourse du travail. Les manifestants en plus des pancartes, scandaient « IBK dégage », « Boubèye dégage », « arrêtez le massacre ». De l’insécurité avec l’attaque du village peulh d’Ogossagou (Mopti) ayant…

Share
Read More

Antonio Guterres : «Seuls des efforts concertés permettront de surmonter les graves difficultés que connait actuellement le Mali»

Le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Antonio Guterres a publié, le 26 mars 2019, son rapport trimestriel sur la situation au Mali. Ce rapport de 18 pages évoque la situation sécuritaire, humanitaire, politique et juridique au Mali. Au cours des trois derniers mois, Antonio Guterres a fait savoir qu’il y a eu au Mali, 61 attaques asymétriques perpétrées par des groupes terroristes, 267 atteintes à la sécurité qui ont fait 225 morts et 149 blessés parmi les civils. Avant d’ajouter que la situation humanitaire demeure alarmante au…

Share
Read More

Pressions de plus en plus fortes sur Koulouba : Poussé à bout, IBK ne va-t-il pas lâcher son 5ème PM ?

Après sa montée au créneau en décembre 2018 rejetant fermement le programme d’éducation sexuelle complète du gouvernement, son meeting grandiose de protestation du 10 février 2019 au stade du 26 mars et sa marche du vendredi 5 avril dernier, l’imam Mahmoud Dicko du Haut Conseil islamique du Mali (HCIM) ne cesse d’intensifier la pression sur le pouvoir.  Décidément, la gouvernance IBK essuie, de façon répétitive, la colère du peuple malien. «Ça ne va pas, ça ne va pas » devient l’expression la plus entendue sur toutes les lèvres. Marches, grèves,…

Share
Read More

Chérif Ousmane Madani Haïdara : « Président, ouvrez la porte ; tendez votre main davantage… »

Le guide d’Ansardine international, Chérif Ousmane Madani Haïdara, a invité le président IBK à ouvrir le gouvernement à d’autres forces politiques. A l’occasion de la restitution des résultats de son forum sur la paix, le 7 avril 2019, le leader religieux a fait des propositions afin que la crise malienne née depuis 2012 puisse connaitre son épilogue. « Président, ouvrez la porte ; tendez votre main davantage. Appelez l’opposition, la majorité, les anciens présidents de la République, les anciens Chefs d’Etat, les anciens Premiers ministres, tous les anciens qui ont bien travaillé…

Share
Read More

Après la grande manifestation du vendredi dernier à Bamako : IBK a rencontré Mahmoud Dicko hier soir

Ibrahim Boubacar Kéita, le président de la République du Mali a rencontré, le lundi 8 avril 2019 dans la soirée, une délégation de religieux maliens dont l’imam Mahmoud Dicko, le président du Haut Conseil Islamique et tête de proue de la gigantesque manifestation du vendredi dernier contre les « dérives du pouvoir ». Après la rencontre, le président IBK a, au micro de nos confrères de l’ORTM, félicité les marcheurs et les forces de l’ordre pour le bon déroulement de la marche du vendredi : « Rien ne sert de cacher que la semaine dernière…

Share
Read More