Etats-Unis: le numéro 2 du ministère de la Justice sur le départ

Rod Rosenstein devrait quitter son poste dès que William Barr sera confirmé à la tête du ministère. Il a supervisé l’enquête du procureur Mueller sur les ingérences russes dans la campagne présidentielle. Il a souvent été la cible de Donald Trump. Le départ de Rod Rosenstein serait une source de satisfaction pour le président. Donald Trump critique régulièrement le numéro deux du département de la Justice. Il a été jusqu’à retweeter un photo montage, où Rod Rosenstein figurait derrière les barreaux, en compagnie d’ailleurs du procureur Mueller. Il faut dire que…

Share
Read More

Un ancien ministre israélien plaide coupable d’espionnage au profit de l’Iran

L’accord doit encore être formellement approuvé par un tribunal israélien le mois prochain mais un ancien ministre devrait passer 11 ans en prison pour espionnage au profit de l’Iran. Arrêté en mai dernier, Gonen Segev a reconnu les charges qui pesaient contre lui et passé un accord avec l’accusation. «Espionnage aggravé» et «transferts d’information à l’ennemi»: ce sont les charges que Gonen Segev reconnaît à son encontre. L’ancien ministre de l’Energie et des Infrastructures des gouvernements d’Yitzhak Rabin et de Shimon Peres dans les années 90 a plaidé coupable afin d’écoper d’une…

Share
Read More

Au 18ème jour du «shutdown», Trump change de ton et de vocabulaire sur le mur

Donald Trump a choisi la solennité mardi 8 janvier en prenant la parole depuis le Bureau ovale de la Maison Blanche alors que l’administration fédérale entre dans son 18ème jour de paralysie partielle. Mais il a également choisi de changer de vocabulaire pour défendre la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique. C’est cette question précisément qui est à l’origine de l’impasse budgétaire que traverse le pays, les démocrates refusant de débloquer les 5,7 milliards réclamés par le président américain pour construire ce mur. L’analyse de Jean-Eric Branaa, maître…

Share
Read More

France: Emmanuel Macron renonce aux cérémonies de vœux à l’Elysée

Le président français a décidé de rompre cette année avec la tradition des vœux aux corps intermédiaires qui s’égrainent tout au long du mois de janvier dans les salons de l’Elysée. Il ne s’adressera qu’aux employés de la présidence, et aux forces armées. Emmanuel Macron souhaite consacrer les jours qui viennent au cadrage du grand débat lancé en réponse au mouvement des «gilets jaunes». Pas de cérémonie des vœux à l’Elysée cette année, sauf pour le personnel de la présidence, relate le journal Le Parisien. Le président Macron présentera également ses vœux…

Share
Read More

Soudan: des partisans du président Béchir défilent à Khartoum

Des hommes, des femmes, des enfants, munis de bannières de soutien à Omar el-Béchir, ont défilé ce mercredi matin au Soudan, à Khartoum. C’est la première manifestation de soutien au pouvoir depuis le mouvement de contestation qui a débuté il y a trois semaines dans le pays. Le président soudanais a accusé une nouvelle fois des « comploteurs » d’avoir provoqué les violences qui ont émaillé les marches des premiers jours, quand des centres et des bureaux du parti au pouvoir alors été brûlés. Devant des Soudanais qui ont manifesté pour le…

Share
Read More

Présidentielle en RDC: la publication des résultats provisoires est imminente

La République démocratique du Congo (RDC) est dans l’attente de la proclamation des résultats de la présidentielle ce 9 janvier 2019 à 23h heure locale. Les journalistes accrédités ont été invités à se rendre au siège de la Commission électorale (Céni), toujours en plénière, à Kinshasa, la capitale. Les résultats provisoires de la présidentielle en République démocratique du Congo (RDC) doivent être publiés ce mercredi 9 janvier 2019 à 23h heure locale, selon le président de la Commission électorale (Céni), Corneille Nangaa. Sonia Rolley ✔@soniarolley #RDC #Elections : @CNangaa @cenirdc vient d’annoncer…

Share
Read More

Assoa Adou (FPI): «La Côte d’Ivoire a un problème de paix»

Dans quelques jours les magistrats de la CPI doivent se réunir pour statuer sur le sort de Laurent Gbagbo et décider s’ils lui accordent ou non la liberté conditionnelle. Pendant ce temps en Côte d’Ivoire, son parti le FPI se remet de la mort début novembre d’un autre de ses fondateurs, Aboudramane Sangaré. Certains observateurs décèlent même des rivalités internes dangereuses pour l’avenir de ce parti déjà déchiré. Comment se porte le FPI ? Quelle est sa stratégie ? Que fera Laurent Gbagbo s’il devait rentrer au pays à la faveur d’un…

Share
Read More

Violations des droits de l’homme dans la région de Mopti : La MINUSMA et le HCDH déplorent les attaques successives de Koumaga et invitent le gouvernement la communauté internationale à l’action

Dans leur  rapport conjoint sur les violations des droits de l’homme dans le centre du pays notamment à Koumaga publié en début de cette semaine et qui date de décembre 2018, la MINUSMA et le HCDH font état de 24 civiles peules victimes des attaques des 23, 24 et 25 juin 2018. Ils déplorent  la présence de victimes mineures parmi ces morts. Par la suite, ils  formulent des recommandations au Gouvernement malien ainsi qu’à la communauté internationale afin de favoriser le vivre ensemble dans cette partie du pays. La crise…

Share
Read More

Grève des enseignants du primaire et du secondaire à l’appel de 11 syndicats

A l’appel d’un regroupement de onze syndicats, les enseignants maliens des cours publics du secondaire au primaire et dans l’enseignement pré-scolaire ont déclenché, depuis lundi, un mort d’ordre de grève qui doit se terminer vendredi. Un mot d’ordre largement suivi sur le territoire national. Les enseignants demandent une amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Dans le bureau transformé en état-major de crise, les syndicalistes sont en contact téléphonique avec leurs sections à l’intérieur du pays. A Ségou, à 240 kilomètres au nord de Bamako, la grève est…

Share
Read More

Sécurité dans le centre du Mali : la stratégie du Premier ministre divise les parlementaires

Face à la hausse des exactions contre les civils dans le Centre, le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga était à l’Assemblée nationale le 7 janvier pour présenter les actions qu’il compte entreprendre pour mieux protéger la population. À la fin des débats, les avis des parlementaires sont restés mitigés. En colère après la mort de 37 civils peuls tués le 1er janvier dans une attaque attribuée à des chasseurs traditionnels dozos à Koulogon, dans le centre du Mali, les députés ont interpellé le 7 janvier le Premier ministre Soumeylou…

Share
Read More