Belgique: le roi Philippe rejette l’hypothèse de législatives anticipées

Le roi des Belges a accepté la démission du Premier ministre Charles Michel, a-t-on appris ce vendredi 21 décembre 2018. Philippe demande à son administration de rester en poste afin d’expédier les affaires courantes, écartant toute idée d’élections législatives anticipées. La Belgique, qui vient de voir sa coalition gouvernementale se fracasser sur la question migratoire, a donc rendez-vous dans les urnes en mai. Les élections anticipées n’auront pas lieu, suite à la démission du gouvernement belge, elle-même consécutive au départ du gouvernement des ministres nationalistes flamands. Ces derniers s’opposaient au pacte mondial…

Share
Read More

Le Mexique, future salle d’attente des demandeurs d’asile aux Etats-Unis

Le département de Sécurité intérieure des Etats-Unis a décidé de renvoyer au Mexique les migrants qui ont fait une demande d’asile, le temps que leur dossier soit examiné par les autorités américaines. Une fois reçue la notification des Etats-Unis, le Mexique a réagi immédiatement et positivement. Le ministère des Affaires étrangères mexicain a déclaré que son pays acceptait d’accueillir ces migrants qui ont déposé une demande d’asile aux Etats-Unis, où ils sont entrés de manière clandestine ou même légale. Sont concernés ceux qui ont eu un entretien avec les autorités…

Share
Read More

Tensions en mer d’Azov : l’Ukraine décidée à installer une base militaire

Entre Kiev et Moscou, la tension ne redescend pas un mois après l’attaque et l’arraisonnement de trois bateaux militaires ukrainiens par la marine russe aux abords de la Crimée. L’Ukraine est bien décidée à installer une base militaire permamente en mer d’Azov. L’Ukraine enverra à nouveau des navires en mer d’Azov malgré l’incident du détroit de Kertch où trois bâtiments ukrainiens ont été arraisonnéspar les forces russes le mois dernier, a déclaré ce mercredi 20 décembre Oleksandr Tourtchynov, un proche de Petro Porochenko, sans donner de calendrier précis. Toutefois, il a…

Share
Read More

Election à Madagascar: les premières tendances se profilent

A Madagascar, le scrutin pour le second tour de la présidentielle a eu lieu ce mercredi. Depuis, la compilation des résultats se poursuit pour départager Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, deux anciens chefs d’Etat partis à la reconquête du fauteuil présidentiel. Ce vendredi matin, la Commission électorale avait compilé près d’un tiers des bulletins et déjà une première tendance se profile. La Commission électorale est allée très vite. Plus d’un tiers des bulletins déjà dépouillés ce vendredi matin et une première tendance se dessine: une avance pour le candidat Andry…

Share
Read More

Commerce: une année conflictuelle au rythme des humeurs du président Trump

C’est la fin de l’année, RFI revient sur les faits marquants de l’actualité 2018. Pour commencer cette série, retour sur la guerre commerciale, sur les guerres commerciales lancées cette année par le Président américain Donald Trump contre la Chine, contre l’Union européenne notamment, mais aussi contre le Canada, le Mexique. En somme contre tous ceux qui n’ont pas accepté ses règles du jeu. Tout a commencé avec une taxe sur l’aluminium et l’acier. « Nous allons instaurer de nouvelles taxes. L’acier et l’aluminium vont voir beaucoup de bonnes choses arriver. Nous…

Share
Read More

Drones à l’aéroport de Londres-Gatwick: le trafic aérien reprend petit à petit

L’aéroport de Gatwick au Royaume-Uni a rouvert ce vendredi 21 décembre avec un nombre très limité de vols disponibles. L’aéroport était paralysé depuis mercredi 19 décembre au soir après avoir été survolé par des drones. L’armée a été déployée hier après-midi pour tenter de neutraliser les engins et trouver les «pilotes». Malgré la reprise progressive du trafic aérien, une centaine de vols ont déjà été annulés. Le drone qui a défié les forces de l’ordre à l’aéroport de Gatwick au Royaume-Uni et la personne qui l’opérait n’ont toujours pas été retrouvés…

Share
Read More

Etats-Unis: après la Syrie, Trump va-t-il rapatrier des troupes d’Afghanistan?

Ce vendredi 21 novembre, la présidence afghane a fait savoir que le retrait de « quelques milliers de militaires étrangers » « n’aura pas d’impact sur la sécurité » du pays. De quoi donner corps à l’hypothèse selon laquelle Donald Trump s’apprêterait à annoncer le retour de militaires américains basés en Afghanistan, alors que son ministre de la Défense vient déjà de démissionner pour protester contre le retrait de Syrie fraîchement annoncé. Kaboul l’assure : l’armée afghane tient son territoire national et ne craint aucunement de voir « quelques milliers de militaires étrangers » rentrer chez eux…

Share
Read More

Le retrait américain de Syrie fait réagir la diplomatie onusienne

Pour son dernier briefing au Conseil de sécurité de l’ONU avant de quitter son poste à la fin du mois, l’envoyé spécial de l’ONU en Syrie, Staffan de Mistura, a acté son échec à réunir un Comité constitutionnel syrien à Genève d’ici la fin décembre. En 4 ans et demi à son poste, l’envoyé spécial n’a eu de cesse de tenter de lancer un dialogue politique en Syrie. Mais 24 heures après l’annonce surprise de Donald Trump de retirer les troupes américaines du pays, cette perspective semblait s’éloignée et les…

Share
Read More

Trois individus accusés d’entraver l’accord de paix sanctionnés par l’ONU

Plus d’un an après avoir créé le régime de sanctions sur le Mali, le Conseil de sécurité de l’ONU est passé à l’action jeudi. Les 15 membres se sont unanimement accordés sur trois noms qui se voient notifier une interdiction de voyager qui prend effet immédiatement. Il s’agit de trois personnalités de rangs intermédiaires : Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune (de la coalition pour le peuple de l’Azawad), Ahmoudou Ag Asriw (du GATIA) et Mahamadou Ag Rhissa (du HCUA). Ils sont accusés d’entraver la mise en oeuvre de l’accord de paix…

Share
Read More

La gestion du pouvoir par IBK : Ou la crise de l’autorité

Les rideaux tombent sur une année 2018 très difficile pour le Mali. Le pays est en proie à de multiples crises, et les perspectives pour une embellie socio-économique semblent assez sombres. IBK, qui paraissait comme l’homme providentiel pour redonner des couleurs à un Mali, qui n’a que trop souffert des affres de la mal gouvernance, parait aujourd’hui de plus en plus fragilisé. Sa récente réélection n’enlève en rien le fait qu’il aura déçu beaucoup de ses compatriotes. Comment celui qui semblait avoir toutes les cartes en main pour redresser le…

Share
Read More