Dans l’ouest du Mali, l’arrêt du train siffle le départ des jeunes vers l’Europe

Depuis la fin du transport de voyageurs entre Bamako et Dakar, l’économie tourne au ralenti dans la région de Kayes, poussant les habitants à émigrer. Les trous sont larges et profonds, les voitures zigzaguent, parfois à contresens, pour les éviter et garder leurs quatre pneus. La seule route goudronnée reliant Bamako à Kayes, dans l’ouest du Mali, n’en est plus vraiment une. Des carcasses de cars et de voitures, abandonnées sur le bas-côté, en témoignent. Depuis l’arrêt du train, il y a un an et demi, la route est devenue l’unique…

Share
Read More

Réchauffement climatique: les deux tiers des villes africaines menacées

Deux tiers des villes africaines pourraient être affectées d’ici 2035 par le réchauffement climatique. La menace est même qualifiée d’« extrême » par le cabinet britannique d’analyses de risques, Verisk Maplecroft, à l’origine de ces chiffres. Selon l’organisme, l’Afrique est tout simplement le continent le plus menacé par les effets du réchauffement. Pour évaluer la capacité des villes à résister au choc climatique, le rapport du cabinet britannique d’analyse des risques, Verisk Maplecroft étudie deux facteurs majeurs : les projections démographiques et les données économiques. Selon ses consultants, les agglomérations africaines semblent être…

Share
Read More

Maroc: inauguration de la première ligne à grande vitesse d’Afrique

Emmanuel Macron se rend, ce jeudi 15 novembre, au Maroc pour inaugurer avec le roi Mohammed VI le TGV marocain, premier train à grande vitesse d’Afrique. Un chantier de huit ans pour un train qui va relier la capitale économique, Casablanca, à Tanger, deuxième pôle économique du royaume. Voyager de Tanger à Casablanca en 2h30 au lieu de 5 heures de train – s’il n’y a pas de retard – ce sera désormais possible avec le nouveau TGV marocain. D’un investissement de près 2,3 milliards d’euros, ce projet est à moitié financé…

Share
Read More

Emmanuel Macron sur le «Charles de Gaulle»: «gilets jaunes» et tweets de Trump

Emmanuel Macron a profité de son passage sur le porte-avions Charles-de-Gaulle pour accorder une nouvelle interview télévisée à TF1. A trois jours du vaste mouvement de protestation des « gilets jaunes », qui ont appelé au blocage le 17 novembre, le chef de l’Etat a tenté à son tour d’atténuer le mécontentement des Français. Le Charles-de-Gaulle, un avion Rafale en toile de fond : le décor était idéal pour montrer Emmanuel Macron dans ses atours de chef de l’Etat et des Armées, bien au-dessus des bisbilles politiciennes. Mais sur le fond, il aura…

Share
Read More

Mattis à la frontière mexicaine alors que les migrants commencent à arriver

En visite sur la frontière mexicaine, le ministre américain de la Défense est venu soutenir mercredi l’envoi de milliers de soldats pour stopper les clandestins, et notamment la caravane des migrants partie d’Amérique centrale et qui commence à arriver. L’arrivée de James Mattis à la frontière mexicaine coïncide avec celle des premiers migrants de la caravane régulièrement vilipendée par Donald Trump. Environ 350 de ces milliers de migrants partis d’Amérique centrale pour demander l’asile aux Etats-Unis sont arrivés à Tijuana, ville frontalière avec la Californie, après avoir cheminé à travers…

Share
Read More

Accord sur le Brexit: la presse britannique évoque un cabinet «déchiré»

Theresa May a réussi à convaincre ses principaux ministres de soutenir le projet d’accord sur le Brexit conclu entre Londres et les Vingt-Sept. Mais il aura fallu à la Première ministre cinq heures pour arracher ce soutien à son gouvernement. « War cabinet » titre le Daily Mirror, qui détourne l’expression « conseil de guerre », pour décrire non pas un gouvernement uni autour de son leader en tant de crise, mais un gouvernement en guerre avec lui-même alors qu’il est apparu qu’une dizaine de ministres, soit un tiers du cabinet, ont, durant une…

Share
Read More

Brexit: le gouvernement britannique valide le projet d’accord avec l’UE

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé ce mercredi soir que son gouvernement a validé le projet d’accord de Brexit, conclu la veille avec Bruxelles. C’est une Première ministre loin de tout triomphalisme qui est venue annoncer devant Downing Street avoir obtenu le feu vert de son cabinet. L’air épuisé, Theresa May s’est exprimée brièvement, sous les huées d’opposants au Brexit massés un peu plus loin aux grilles de sa résidence, rapporte notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix. La dirigeante conservatrice a reconnu que les discussions avec ses ministres…

Share
Read More