Défis majeurs du Mali : Le parti ADP-Maliba invite le gouvernement à dialoguer avec l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile

Communiqué de l’ADP-Maliba relatif à la rencontre entre le Parti et Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement L’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba) a reçu Monsieur le Premier Ministre Soumeylou Boubeye Maiga le Mercredi 7 Novembre 2018 à son siège sis au Quartier du Fleuve. La rencontre a été l’occasion d’évoquer la situation politique nationale, notamment le report de l’élection législative, la prorogation du mandat des députés, les réformes administratives et institutionnelles (y compris la réforme électorale) ainsi que la situation sécuritaire et le processus de paix. L’ADP-Maliba a rappelé…

Share
Read More

Opération de stabilisation du Sahel : Le Mali, nouvel échiquier de la géopolitique mondiale

Ventre mou du Sahel, le Mali peine à retrouver une relative stabilité alors que le pays est parmi les zones les plus militarisées au monde. Et ce, malgré toute l’attention dont jouit le pays de la part de la communauté internationale, et de son parrain au sein de l’ONU, la France. Entre une supposée duplicité de cette dernière et les faiblesses de l’Etat malien, qui a la plus grande part de responsabilité dans le marasme sécuritaire actuel ? Les projecteurs braqués sur les commémorations de la première guerre mondiale (1914-1918)…

Share
Read More

Lutte contre la fraude et la concurrence déloyale : Le renforcement des moyens d’intervention des structures

La commission nationale de lutte contre la fraude et les pratiques de concurrence déloyale a tenu, le jeudi 8 novembre 2018, une réunion au département du Commerce et de la Concurrence. L’objectif de cette réunion était de renforcer la synergie d’action des structures en charge de la lutte contre la fraude et les pratiques de concurrence déloyale. La lutte contre la fraude et la concurrence déloyale demande des efforts humain, matériel et financier aux services techniques chargés de la constatation et de la sanction des infractions relatives à la fraude.…

Share
Read More

Moussa Traoré au-devant de la scène politique : Signe de réconciliation ou trahison du Mouvement démocratique ?

IBK, après avoir qualifié le Général Moussa Traoré (GMT) de grand républicain dans son discours  d’investiture le 04 septembre 2013, vient de lui donner un nouveau  statut. Celui  de grand  médiateur de la République. Le baptême de feu de ce nouveau statut aurait été  la médiation qu’il a entreprise auprès du  Chérif de Nioro.   En réhabilitant ainsi l’ancien dictateur, IBK ne serait-il pas en train de trahir la mémoire des martyrs de la démocratie ? Ou c’est le signe avant-coureur d’un rapprochement entre les leaders du mouvement démocratique et ceux  de…

Share
Read More

Benyamin Nétanyahou:Nous allons exterminer la race Noire de notre pays

Benyamin Nétanyahou a effectué une visite inhabituelle dans les quartiers sud de Tel-Aviv, à proximité de la gare centrale de bus. Le premier ministre israélien a voulu exprimer une soudaine empathie à l’égard des habitants de ces quartiers paupérisés. Non pas en raison du dénuement de leurs habitations, mais de la présence massive de ceux qu’on nomme les « infiltrés » : les migrants africains, originaires d’Erythrée et du Soudan. « Nous allons rendre le sud de Tel-Aviv aux citoyens d’Israël « en exterminant les races impures » de notre pays », a lancé le chef du gouvernement. M. Nétanyahou…

Share
Read More

De Bamako à Dakar, le racket des forces de l’ordre filmé en caméra cachée [Vidéo]

Notre Observateur a voyagé de Bamako, la capitale malienne, à Dakar, la capitale du Sénégal, avant de faire le même trajet dans l’autre sens, il y a un mois environ. Régulièrement contraint de verser des pots-de-vin aux forces de l’ordre sur la route, notamment aux frontières, lors de ses déplacements dans la zone, il a décidé de les filmer en caméra cachée. Notre Observateur, Yohann, a les nationalités malienne et burkinabè. Le mois passé, il a quitté Bamako en bus et s’est rendu à Dakar, pour récupérer un véhicule qu’il voulait…

Share
Read More

Drame des Maristes : Aïda Mbacké risque la perpétuité

La mort violente de son mari va hanter son esprit à jamais. Mais, en plus de devoir supporter ce lourd fardeau, Aïda Mbacké encourt la perpétuité.  S’exprimant sous le couvert de l’anonymat, un avocat a soutenu que la dame pourrait être inculpée pour «incendie volontaire dans un lieu habité». Et pour cette accusation, Aïda Mbacké file droit vers la prison à vie. Du fait de la gravité de l’acte qu’elle aurait commis. La mise en cause aurait aspergé d’essence son conjoint avant de mettre le feu dans leur propre chambre.…

Share
Read More

Cameroun: arrestation d’une journaliste anglophone

Au Cameroun, une journaliste anglophone est derrière les barreaux. Mimi Mefo, rédactrice en chef adjointe et présentatrice de la télévision privée Equinox, a été arrêtée ce mercredi soir et écrouée à la prison de Douala. Elle est inculpée par un tribunal militaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat et d’avoir publié de fausses informations. Sur son site personnel, la journaliste a relayé les propos d’une source affirmant que le missionnaire américain Charles Truman Wesco, décédé en octobre après une attaque des séparatistes anglophones dans le Nord-Ouest, aurait été tué par…

Share
Read More

Présidentielle à Madagascar: les résultats publiés au compte-gouttes

Lendemain d’élection à Madagascar. Le dépouillement des bulletins de vote a commencé. Pour que les choses soient transparentes, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a commencé à publier sur son site tous les résultats. La Céni a commencé à publier depuis ce jeudi matin des résultats très partiels puisqu’à 15 heures, seuls les résultats de 313 bureaux sur plus de 24 000 avaient été mis en ligne. Les résultats sont mis en ligne au fur et à mesure qu’ils arrivent, mais ne sont pas pour l’instant suffisamment significatifs. Faire taire les…

Share
Read More

Somalie: des soldats de l’Amisom soupçonnés de bavure

C’est une affaire embarrassante pour l’Amisom, la force africaine en Somalie. Des soldats du contingent burundais sont accusés d’avoir tué, mardi matin, quatre civils après l’explosion de deux bombes artisanales près de leur convoi. Des personnes qui étaient pourtant désarmées. Depuis, l’opération de maintien de la paix est sous pression. Selon Amnesty International, les soldats burundais auraient totalement perdu leur sang-froid. L’ONG explique qu’après les explosions de deux bombes près de leur véhicule, les militaires seraient sortis avant de tirer sur la foule, tuant au moins quatre personnes. « Ces meurtres…

Share
Read More