Guinée: les commerces rouvrent, avec des prix à la hausse

Les activités ont été fortement perturbées depuis l’élection, notamment sur les marchés, et les prix s’en ressentent. Assis sur un banc au marché Taouyah, Moussa attend les clients. Ce commerçant vend « un peu de tout » dit-il, des ampoules, de l’anti-moustique… Après dix jours de fermeture, il vient juste de rouvrir sa boutique. « On était coincés à la maison, sans pouvoir vendre. On vit au jour le jour. Il faut que l’État nous donne des garanties. » Il n’a pourtant rouvert qu’une seule porte de sa boutique. « On a la peur au…

Share Button
Read More

Le TER livré en fin décembre

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement annonce une date pour la réception du TER. «Le projet du TER va prendre fin d’ici fin décembre 2020», a déclaré Me Oumar Youm, dans des propos repris par Le Quotidien. Seulement, signale-t-il, il appartient au Président Macky Sall de choisir la date de démarrage effectif. D’après Me Youm, seuls les marchés de construction des gares et celui de la signalisation et de l’électrification sont à finir.

Share Button
Read More

Boycott des produits français: le président du Medef appelle les entreprises à «résister au chantage»

Geoffroy Roux de Bézieux demande aux entreprises de ne pas céder au boycott des produits français dans le monde musulman, lancé en réaction aux déclarations d’Emmanuel Macron. Le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux a appelé les entreprises françaises à «résister au chantage» d’un boycott des produits français dans plusieurs pays du Moyen-Orient, après qu’Emmanuel Macron ait défendu les caricatures de Mahomet. Geoffroy Roux de Bézieux a affirmé que l’organisation patronale était «solidaire du gouvernement français». Interrogé sur la radio RMC, le patron des patrons a lancé un «appel aux entreprises à résister…

Share Button
Read More

Secteur privé au Sénégal : Le réquisitoire sévère de la Banque mondiale

En dépit des discours des autorités sur l’environnement des affaires, le secteur privé sénégalais reste très peu compétitif. 4 facteurs ont été identifiés par la Banque mondiale dans un rapport en avril 2020. Le secteur privé a du mal à prendre son essor au Sénégal. Dans un rapport du groupe de la Banque mondiale en avril 2020, on s’inquiète du rôle peu important des privés. « Selon les données du dernier recensement général des entreprises (ANSD 2017), le secteur privé formel sénégalais est relativement petit, géographiquement concentré, ce qui accentue les…

Share Button
Read More

Coopération Mali-France| EAU-ELECTRICITE : le ministre SANOU signe deux conventions de financement d’un montant total de 85 millions d’euros, soit environ 55,75 milliards de francs CFA.

Le ministre de l’Economie et des Finances M. Alousséni SANOU et son homologue de L’Europe et des Affaires étrangère de France M. Jean Yves Le Drian ont signé le lundi 26 Octobre 2020 dans la matinée à la primature deux conventions de financement d’un montant total de 85 millions d’euros, soit environ 55,75 milliards de francs CFA, sous la présidence du Premier ministre M. Moctar OUANE. Ces deux conventions sont relatives au projet d’Approvisionnement en Eau Potable de six (06) villes du Mali (Koulikoro, Ségou, San, Mopti-Sévaré, Bandiagara et Ménaka)…

Share Button
Read More

Lutte contre l’émigration : 118 milliards de l’Union Européenne détournés

L’Union européenne (UE) a versé une aide financière de 118 milliards au Sénégal pour l’aider dans la lutte contre l’émigration clandestine vers l’Europe. Mais, selon Horizons sans Frontières, cet argent a été volé et détourné. Ces fonds ont été utilisés à des fins personnels. « Le gouvernement s’est partagé l’argent injecté par l’Union européenne », accuse Boubacar Sèye de HSF, dans des propos repris par L’OBS. Ces accusations ont été démenties par Moïse Sarr, Secrétaire d’État auprès du ministre des affaires étrangères, qui parle de mauvais procès contre l’État du Sénégal.

Share Button
Read More

CREI : Un budget de près d’un milliard pour ne rien faire

La Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) s’est dotée d’un budget de 966 millions Fcfa pour l’année 2021. En attendant sa réforme, la CREI n’a rien à faire pour le moment. Le président et le procureur général sont les seuls membres à se rendre au travail, rapporte L’Observateur. Sur les 966 millions, il est inscrit 766 millions Fcfa de crédits de paiement au titre de dépenses de personnel. Outre les dépenses de personnel, la CREI bénéficie d’une allocation de 200 millions Fcfa pour ses dépenses de fonctionnement, soit 16,6…

Share Button
Read More

Affaire Petro-Tim : Une spécialiste de la corruption fait de graves révélations

Alexandra Gilles, spécialiste de la corruption dans le secteur du pétrole, fait de nouvelles révélations sur le pétrole sénégalais, notamment l’affaire Petro-Tim qui éclabousse Aliou Sall. «Le Sénégal a donné gratuitement deux de ses principaux blocs gaziers à Frank Timis qui les a vendus pour des milliards de dollars qui rempliront les poches de ses enfants et petits-enfants à vie», a-t-elle révélé dans les colonnes du journal Les Échos. « Timis a acquis ces blocs alors que, comme Aliou Sall, il n’a aucune expérience en matière d’exploration de pétrole et de…

Share Button
Read More

Sonko révèle un (autre) scandale à 92 milliards Fcfa

Après l’affaire des 94 milliards Fcfa, Ousmane Sonko déballe encore sur un autre gros scandale. Après avoir interpellé le gouvernement sur l’affaire Terme Sud, le leader de Pastef a adressé une nouvelle question sur des « cas supposés d’escroquerie sur deniers publics et virements de fonds illégaux à la Banque islamique du Sénégal (BIS) ». En effet, selon Le Quotidien, Sonko fait état de plus d’une vingtaine d’opérations d’indemnisations au profit de tiers privés, réalisés par le biais de ces mécanismes pour un montant de 92 milliards 299 millions 127 mille FCFA.…

Share Button
Read More

Bradage foncier : Macky sermonne les maires, Aliou Sall accuse les agents de l’État

Le chef de l’État a présidé, hier, à Diamniadio, la journée nationale de la décentralisation. S’adressant aux élus locaux, Macky Sall les a sermonnés en leur déconseillant d’octroyer des terres sans justification valable. Mais, le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, n’émet pas sur la même longueur d’onde que son frère de président de la République. Selon le président de l’Association des maires du Sénégal (AMS), dont les propos sont rapportés par le quotidien L’AS, les agents de l’État sont au cœur de nombreux litiges fonciers. « Nous souhaitons attirer votre attention…

Share Button
Read More