Le Directeur de l’orchestre national du Sénégal, M. Adama Diallo a effectué une mission de travail en France

Le Directeur de l’orchestre national du Sénégal, M. Adama Diallo a effectué une mission de travail en Franc (Paris, Lyon, Orléans et Marseille), pour planifier des projets d’actions culturelles mais aussi amorcer la diffusion de l’atelier musical de l’orchestre en partenariat avec le label Afrik’Consult. Après plus de 30 ans au service de la préservation et de la valorisation du patrimoine musical traditionnel sénégalais, un hommage mérité sera rendu à l’Atelier Musical de l’orchestre national du Sénégal à l’occasion de plusieurs plateaux célébrant la fête de la musique, organisés dans…

Share
Read More

8 eme Edition Festival Internationale de Selingué : Tous à Selingué du 28 au 30 mars pour célébrer la musique urbaine et la mode

Le comité directoire du Festival Internationale de Selingué était face à la presse malienne ce samedi 9 mars au Palais de la Culture Amadou Hampâté Ba pour annoncer les couleurs de la 8emeédition prévue du 28 au 30 mars 2019. Cette édition aura pour thème : Paix et réconciliation, Rôle des jeunes et des femmes.   Le Festival International de Selingué est une rencontre des musiques urbaines et mode. Pendant les soixante-douze heures, les festivaliers auront droit à des concerts géants avec des artistes  tel que Abdoulaye Diabaté, Sidiki Diabaté, Vieux Farka…

Share
Read More

APPEL-Mali : le nouveau président, Modibo Lassana Fofana, ambitionne « d’assainir le secteur de la presse en ligne»

Le nouveau président de  l’Association des professionnels de presse en ligne (Appel-Mali) projette d’assainir le secteur des journaux en ligne. Il se dit « déterminer à mettre en place le comité des pairs afin de parer à toute éventuelle dérive dans le milieu ». C’est désormais Modibo Lassana Fofana, directeur de publication du site d’information continue « www.mali24.info » qui préside à la destinée de l’Association des professionnels de presse en ligne (Appel). Il a été élu, le samedi 9 mars à l’issue d’une assemblée générale, pour un mandat de trois ans. Après son…

Share
Read More

Disparition de Bernard Dadié, père des lettres ivoiriennes

L’immense Bernard Dadié vient de décéder à l’âge vénérable de 103 ans, a annoncé ce samedi le ministre ivoirien de la Culture, Maurice Bandaman. Personnage de nombreux talents, l’Ivoirien fut poète, romancier, homme de théâtre, mais aussi homme politique et ministre de la Culture sous Houphouët-Boigny. Proche du Front populaire ivoirien, il avait pris fait et cause pour Laurent Gbagbo alors que celui-ci était incarcéré depuis 2011 au centre de détention de la CPI, à La Haye (Pays-Bas). L’auteur de Climbié et d’autres opus devenus des classiques de la littérature…

Share
Read More

Burkina: retour à l’atelier pour la statue de Sankara, pas assez ressemblante

Au Burkina Faso, quelques jours après son inauguration, la statue géante du capitaine Thomas Sankara a été recouverte d’un tissu. Suite à la polémique sur la non ressemblance de l’œuvre avec le père de la révolution burkinabè, le comité international Mémorial Thomas Sankara avait, au cours d’une conférence de presse, demandé pardon aux populations et avait promis des corrections dans un délai de deux mois. Depuis lundi dernier, les sculpteurs sont de retour dans leur atelier. Dans son atelier, Jean-Luc Bambara, auteur de la première statue qui a donné lieu…

Share
Read More

Sous la pression, l’Institut du monde arabe déprogramme une chanteuse sahraouie

Selon nos informations, l’Institut du monde arabe à Paris a déprogrammé le concert de la chanteuse sahraouie Aziza Brahim après que le Maroc a fait pression pour empêcher l’artiste de se produire. Selon une source bien informée, tout est parti d’un article paru le 29 janvier dernier sur un site marocain réputé proche du palais, le360. Il s’émouvait de la programmation à l’Institut du monde arabe d’Aziza Brahim, la qualifiant d’activiste du Front Polisario. Dans la foulée, l’ambassade du Maroc à Paris appelle l’Institut pour demander des explications. L’IMA se…

Share
Read More

Le Burkina Faso inaugure une statue géante de Thomas Sankara

Au Burkina Faso, Ouagadougou a inauguré ce samedi 2 mars la statue géante du capitaine Thomas Sankara en présence du président burkinabè et de l’ancien président ghanéen John Jerry Rawlings. Cette statue du président Thomas Sankara et le buste de ses douze compagnons a été réalisée par un collectif de sculpteurs burkinabè sous la supervision de Jean-Luc Bambara. « Elle mesure cinq mètres de haut sur un socle de quatre mètres, ce qui fait un total de neuf mètres », explique-t-il. Le dévoilement de l’œuvre est un pas important dans le processus…

Share
Read More

Inde-Pakistan: les médias, caisses de résonance d’un patriotisme exacerbé

L’Inde et le Pakistan se sont retrouvés cette semaine sur le pied de guerre, quand deux avions de chasse se sont affrontés le long de leur frontière du Cachemire. Dans les deux pays, les médias sont utilisés comme des caisses de résonance d’un patriotisme exacerbé. Mardi 26 février. L’aviation indienne vient de bombarder ce qu’elle affirme être des installations de terroristes pakistanais. Les chasseurs ont pu revenir en Inde sans être interceptés, et les télévisions indiennes sortent donc les clairons. C’est le début du reality show patriotique. Les titres ne s’encombrent plus de nuances : …

Share
Read More

Fespaco: le cinéaste rwandais Joël Karekezi décroche l’Etalon d’or de Yennenga

Le pays invité d’honneur du Fespaco, le Rwanda, a décroché le gros lot lors du palmarès du plus grand festival du cinéma africain. En présence des présidents du Burkina Faso, du Rwanda et du Mali, le jeune cinéaste Joël Karekezi a remporté la distinction suprême, l’Etalon d’or de Yennenga, pour son film The Mercy of the Jungle. Son acteur principal, Marc Zinga, a gagné le prix de la meilleure interprétation masculine. Le prix de la meilleure actrice a été décerné à Samantha Mugotsia, de Rafiki, une histoire d’amour entre deux femmes, censurée lors…

Share
Read More

Souffrant d’une maladie à la gorge : L’état de santé de Seydou Traoré dit “Bamanan Seydou” de la Radio Djékafo nécessite une évacuation sanitaire

Cela fait plusieurs mois que Bamanan Seydou n’anime plus à la Radio Djékafo surtout l’émission phare de la revue de la presse en langue nationale bamanakan avec Daba Tounkara. Cela parce qu’il est malade. Il souffre d’une maladie à la gorge, qui nécessite aujourd’hui une évacuation soit en Tunisie ou au Maroc, avant qu’il ne soit trop tard. Seydou Traoré plus connu sous le nom de “Bamanan Seydou” est malade, même très malade. Celui qui faisait chaque jour la Revue de la presse en langue nationale bamanakan avec Daba Tounkara sur…

Share
Read More