Festival d’Avignon: quand le théâtre donne une nouvelle place aux spectateurs

À l’époque du divertissement interactif, immersif et participatif, le théâtre aussi semble en quête d’une nouvelle place pour le spectateur. De nombreuses pièces du 73e Festival d’Avignon ont donné l’impression que nous nous trouvons au début d’une « odyssée » quant à la place future du public dans le monde théâtral. Vous l’avez vue ?L’Odyssée d’Homère à Avignon ? Sous les oliviers du jardin Ceccano ou sur votre téléphone portable en Facebook Live ? Quoi qu’il en soit, dès la conception de ce feuilleton théâtral en 13 épisodes de 50 minutes, la metteuse en scène Blandine Savetier a traité…

Share
Read More

L’Afrique du Sud rend hommage à Johnny Clegg

Chanteur, compositeur, danseur, Johnny Clegg a su marier les rythmes sud-africains avec les mélodies pop, et s’est servi de sa musique comme d’une arme contre le racisme et le régime de l’apartheid. En Afrique du Sud, il est considéré comme un héros national. Lors d’interviews ou de concerts, Richard Nwamba, présentateur radio basé à Johannesburg, a régulièrement croisé le chemin de Johnny Clegg. Il se souvient de son courage, alors qu’il bravait les lois de l’apartheid. « À 17 ans, il a formé son groupe, Juluka. C’était comme défier directement le gouvernement…

Share
Read More

Amoureuse éperdue de son pays, la journaliste Hodan Nalayeh tuée par les shebabs

L’attaque survenue à Kismayo vendredi 12 juillet et revendiquée par les islamistes shebabs a causé la mort de 26 personnes, selon les chiffres officiels. Parmi les victimes, plusieurs étrangers ou binationaux, un candidat à la présidence de la région, un membre de l’Organisation internationale pour les migrations et deux journalistes (les deux premiers en 2019 selon le syndicat des journalistes somaliens) : Mohamed Omar Sahal, correspondant somalien de la SBC TV (télé des Seychelles) et Hodan Naleyeh, une Canado-Somalienne qui voulait montrer la Somalie sous son meilleur jour. « C’est une nouvelle…

Share
Read More

Burundi: le chef des Imbonerakure nommé à la tête de la radiotélévision

Au Burundi, c’est désormais le chef du chef de la ligue des jeunes du CNDD-FDD, le parti au pouvoir au Burundi, qui dirige la radiotélévision nationale RTNB, à moins d’une année des élections générales dans le pays, dont une présidentielle à laquelle l’actuel chef de l’État a promis de ne pas participer. Mais problème, l’organisation des droits de l’homme Human Rights Watch a rappelé hier dans une déclaration que les Imbonerakures se sont rendus coupables d’exactions notamment d’arrestations ou d’assassinats. Le Burundi est sous le coup d’une enquête de la…

Share
Read More

Couleurs sur peaux noires: la fin d’un diktat dans l’univers du tatouage?

De celui que l’on arbore fièrement de retour de voyage, à celui que l’on a mûrement réfléchi, le tatouage peut se décliner en une multitude de couleurs. Mais face à autant de choix, sommes-nous tous égaux dans l’univers du tatouage ? D’après le dernier rapport Ifop réalisé en 2018, 18% des Français majeurs sont ou ont déjà été tatoués. Un nombre en progression puisqu’en 2016, 14% des personnes interrogées étaient concernées. Malgré cet engouement, les comptes Instagram de certains salons font la part belle à la peau claire, entendez blanche. Le manque de diversité interpelle, comme…

Share
Read More

Certains media objet d’ostracisme et de discrimination : Yaya Sangaré est sollicité au parlement de la Presse

Certains médias (journaux, radios, Télévisions,…) sont discriminés dans la couverture des activités du gouvernement. Ils ne sont impliqués ni aux tournées du Président de la République, ni celles du Premier ministre, encore moins les visites des ministres sur le terrain. Ils  font l’objet d’ostracisme et de discrimination dans la couverture parce qu’on leur a collé  l’étiquette de presse d’opposition. Le Ministre de la communication, chargé des relations avec les institutions, porte-parole du gouvernement, est fortement interpellé pour qu’il rectifie le tir et permettre à la presse dans son ensemble d’accomplir…

Share
Read More

France: l’État porte plainte pour le vol de sept œuvres d’art à l’Élysée

L’État français porte plainte pour le vol de sept œuvres d’art disparues du palais de l’Élysée, selon le journal Le Parisien. C’est un vieux fléau qui frappe les salons de la République, les ministères, les ambassades et les préfectures : 50 000 œuvres d’art sont ainsi portées disparues. La plainte aurait été déposée le mois dernier pour la disparition de statuettes entreposées à l’Élysée ou dans ses annexes. Sept objets parmi le millier d’œuvres déclarées disparues au Palais, un lieu pourtant parmi les plus contrôlés de l’État. Avant qu’un rapport de la Cour des comptes…

Share
Read More

Japan Expo: la passion française pour la culture nipponne

La Japan Expo, le festival sur la culture et les loisirs japonais, se tient jusqu’au dimanche 7 juillet au Parc des expositions de Villepinte, près de Paris. Preuve de la passion française pour le Pays du Soleil-Levant, c’est devenu en 20 ans l’un des salons les plus importants en France. Du manga aux jeux vidéo en passant par la gastronomie et les arts martiaux, la Japan Expoest le rendez-vous incontournable pour les fans de la culture nippone. Et ce n’est pas la chaleur écrasante qui a découragé les nombreux « cosplayers » qui,…

Share
Read More

Restitution des œuvres d’art au Bénin: la France fait un pas de plus

Paris a accueilli ce jeudi 4 juillet un Forum sur les Patrimoines africains pour réfléchir à une nouvelle coopération. Et pas seulement en matière de restauration de sites archéologiques africains, mais aussi de restitutions, à l’image des 26 œuvres d’art, prises de guerre, que le président Macron s’était engagé à rendre au Bénin. Un dossier épineux, mais symbolique pour les conservateurs du continent. C’est un pas de plus a été fait vers le retour de ces œuvres d’art au Bénin. 127 ans après avoir vu une partie de son patrimoine…

Share
Read More

Festival Hip Hop : une nouvelle porte pour les rappeurs maliens.

La première édition du festival hip hop s’est tenue à Bamako, du 27 au 30 juin, au champ hippique de l’hippodrome. Cet événement,  organisé par le groupe Label Diagueleya Music ouvre une nouvelle porte aux jeunes qui souhaitent faire découvrir leur talent et réaliser leurs rêves artistiques. Les rappeurs maliens se sont réunis autour de plusieurs activités durant ses trois jours de festival. Au programme, il y’ avait des ateliers de formation pour les jeunes rappeurs, des prestation de slameurs , une exposition au village du festival et des concerts.…

Share
Read More