Alassane Ouattara : « Il est temps que Laurent Gbagbo revienne en Côte d’Ivoire

Le président ivoirien Alassane Ouattara a accordé un entretien à RFI et France 24, à quelques jours de l’élection présidentielle, où il est candidat à sa propre réélection en vue d’un troisième mandat. Alors que cette candidature est fortement contestée par l’opposition qui l’estime contraire à la Constitution, le chef de l’État ivoirien estime faire « un sacrifice ». Il exclut formellement de se représenter en 2025, et appelle au renouvellement de la classe politique ivoirienne. Alassane Ouattara a affirmé sa « volonté » de voir Laurent Gbagbo revenir dans son pays, « au moment…

Share Button
Read More

Au Mali: «Si l’armée française s’en va, rapidement les jihadistes reviennent vers le sud»

Le général Christophe Gomart a été à la tête de la Direction du renseignement militaire entre août 2013 et mai 2017. Avant cela, il a dirigé le Commandement des opérations spéciales d’août 2011 à juin 2013. Il a été parmi les artisans de la reconquête du nord du Mali en 2013, et avant cela de l’intervention française en Libye, en 2011. Retraité de l’armée française, il publie aujourd’hui ses mémoires militaires dans « Soldat de l’ombre » aux éditions Tallandier. Pour RFI, il révèle les dysfonctionnements Forces spéciales/Service action (DGSE),…

Share Button
Read More

MAME COUMBA SYLLA  PRESIDENTE MOFAPEC: « Les femmes ne doivent servir qu’à porter les hommes au pouvoir »

Le Mouvement des Femmes Pour l’Eveil des Consciences (MOFAPEC) est porté par des femmes et des sympathisants guidés par les valeurs universelles de démocratie. Témoin oculaire des atrocités commises en cote d’ivoire, Mme Koné Mame Coumba Sylla est présidente de la section ivoirienne de ce mouvement qui se veut panafricain. Elle revient dans cet entretien sur son engagement pour l’émancipation de la femme africaine. Entretien…   Parlez-nous de votre mouvement ? Le Mofapec est le mouvement des femmes pour l’éveil des consciences qui se veut un mouvement panafricain. L’un des objectifs…

Share Button
Read More

Cameroun: Kamto « bloqué » à domicile mais « toujours » prêt au dialogue avec Biya

Au Cameroun, Maurice Kamto, le leader de l’opposition, affirme qu’il est « retenu » contre son gré chez lui depuis 5 jours pour avoir appelé à « des marches pacifiques » contre le régime de Paul Biya, depuis 38 ans au pouvoir, mais qu’il est toujours « ouvert au dialogue ». Son appel, co-signé par six autres partis de l’opposition, n’a guère mobilisé, avaient constaté des journalistes de l’AFP à Yaoundé et Douala. Mais le gouvernement avait, plusieurs jours avant, déployé un impressionnant dispositif de sécurité, et promis de réprimer ce qu’il qualifiait d’ »insurrection » en vertu…

Share Button
Read More

Souleymane Bachir Diagne : “L’histoire de l’Afrique a été écrite sur la base de préjugés”

Pendant très longtemps, l’Afrique a été considérée comme un continent sans histoire, rappelle le philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne, professeur de français à l’Institut d’études africaines de l’université Columbia. Pourtant, le cours du monde ne peut se penser sans le rôle que l’Afrique y a joué et y joue encore. Entretien extrait de L’Atlas des Afriques, un hors-série de La Vie et du Monde, disponible en kiosque ou à commander en ligne.   L’Afrique habite nos imaginaires mais son histoire reste méconnue. Ce récit passionnant court de l’aube de l’humanité…

Share Button
Read More

Pr Kako Nubukpo: « Le Covid-19 montre que les chaînes de valeur mondiales ne devraient pas être des chaînes de dépendance pour l’Afrique »

Dans le cadre de cet entretien, Pr Kako Nubukpo, Doyen de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) de l’Université de Lomé au Togo, et ancien Ministre de la Prospective et de l’Evaluation des politiques publiques du Togo, revient sur l’impact économique et social de la crise du COVID-19 au Togo et sur ses répercussions sur les politiques économiques dont les réformes monétaires et fiscales en cours en Afrique de l’Ouest et Centrale. Il vient de publier « L’urgence africaine : changeons le modèle de croissance », Editions Odile Jacob,…

Share Button
Read More

Sanctions de la Cédéao: «le peuple malien n’est pas responsable», selon l’imam Dicko

L’imam Mahmoud Dicko, leader du mouvement de contestation politique M5-RFP, dont il est l’autorité morale, s’est exprimé sur les sanctions de la Cédéao et la future transition politique. Pour lui, cette transition devrait être dirigée par un « civil consensuel » et ne durer que 18 mois ou moins. RFI: Approuvez-vous le renversement par les militaires du régime d’IBK ? Imam Mahmoud Dicko: « Approuver le renversement du régime » moi je ne comprends pas les choses comme ça… IBK a démissionné pourquoi parler de « renversement » ? Les…

Share Button
Read More

Imam Mahmoud Dicko: «En 2023, je ne serai candidat de rien ! »

Au Mali, l’imam Mahmoud Dicko entend jouer un rôle politique dans son pays. Depuis la fin des élections législatives, le mouvement de contestation qu’il dirige, le M5, vise le régime en place, entraînant parfois plusieurs dizaines de milliers de Maliens dans les rues. Après la trêve de la Tabaski, le M5 tente de trouver un nouveau souffle. Cette semaine, plusieurs évènements sont organisés.

Share Button
Read More

Plan de relance: «C’est l’Europe qui emprunte au nom de tous les Européens»

Les 27 vont emprunter ensemble 750 milliards d’euros afin de relancer l’économie européenne à la suite du Covid-19. RFI a interviewé à ce sujet Michel Devoluy, professeur honoraire de l’université de Strasbourg, auteur du livre Osons enfin les États-Unis de l’Europe (Verone éditions, 2019). RFI : Pourquoi cet accord est historique ? Michel Devoluy : Cet accord marque une vraie solidarité entre les États-membres qui, pour la première fois, vont lever une dette commune au nom de l’Europe. Sur les 750 milliards d’euros empruntés, 390 milliards seront versés en tant que subventions aux pays-membres les plus touchés par le Covid-19,…

Share Button
Read More

Coalition citoyenne pour le Sahel : « Les moyens militaires n’assurent pas la protection des civils »

Faire primer la sécurité des populations dans la gestion du conflit sahélien, tel est le projet de la Coalition citoyenne pour le Sahel, lancée jeudi 16 juillet par une vingtaine d’organisations africaines qui estiment que l’approche militaire dans la région a montré ses limites. Le 13 janvier 2020, les chefs d’État de la France, du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad lançaient, lors du sommet de Pau, la Coalition pour le Sahel. Face à la dégradation de la situation sécuritaire sur le terrain, ces dirigeants souhaitaient alors mettre en place un…

Share Button
Read More