Campagnes électorales : Tant pis pour le Coronavirus !

 « Mieux vaut prévenir que guérir ». Cet adage a traversé la nuit des temps sans perdre en aucun moment toute son évidence. Il a été diversement repris dans différentes langues. Mais toujours sa quintessence reste. Oui, tant que nous avons la possibilité de nous protéger contre une situation, il est nécessaire d’agir en amont pour éviter de se retrouver dans un long et dur combat, souvent sans issue favorable. Seulement aujourd’hui, on semble de plus en plus abuser de cette vérité des âges. Elle est de plus en plus utilisée à…

Share
Read More

REPORT OU ANNULATION DE LA CONVOCATION DE L’IMAM DICKO : L’INDÉPENDANCE DE LA JUSTICE PREND UN COUP À LA FIGURE !

C’est un sacré coup que le pouvoir vient d’administrer à l’indépendance de la justice malienne. Hier dans l’après-midi, dans une précipitation ahurissante, le pouvoir exécutif s’est outrageusement immiscé dans une affaire judiciaire. Hier après midi, 3 mars 2020, le célèbre leader religieux Mahamoud Dicko, ancien président du haut conseil Islamique Mali qui était sur le point d’être auditionné par le tribunal de la commune V, pour avoir tenu des propos maladroits lors de son meeting du samedi dernier, s’est vu extirpé par Koulouba, affirmant que  le gouvernement ne serait pas…

Share
Read More

Edito : La France pique une colère noire après les propos de l’Ambassadeur du Mali

L’Ambassadeur du Mali en France Son Excellence Toumani Djimé Diallo s’est attiré la foudre des autorités françaises après sa sortie sur la présence des troupes étrangères au sahel et cela devant la Commission Défense du Senat. Pour Paris, les propos de l’Ambassadeur malien sont inacceptables tout comme la mise en cause de ses soldats qui se battent au Mali. Tout à commencer le mercredi 26 février 2020, quand Toumani Djimé Diallo avait dénoncé les comportements de certains soldats français de la légion étrangère sur le sol malien et cela devant…

Share
Read More

Présidence de Félix Tshisekedi : un an après, quel bilan politique?

Il y a un an, jour pour jour, Félix Tshisekedi, fils de l’opposant historique en République démocratique du Congo, était investi président à l’issue d’élections très controversées. Une première transition pacifique un peu particulière parce que le nouveau chef de l’État n’a quasi aucun contrôle sur les assemblées nationale, comme provinciales, dominées par son prédécesseur Joseph Kabila. Le nouveau président et son prédécesseur ont décidé de former une coalition plutôt que d’opter pour la cohabitation. C’était il y a un an au Palais de la nation à Kinshasa. Une atmosphère…

Share
Read More

Koulouba : Qui de Tiègoum et Adam a fauté ?

Les deux à la fois sans doute, l’un a manqué de rigueur et l’autre n’a pas fait preuve d’honnêteté intellectuelle. Dans le dossier du ‘‘piratage’’ du compte officiel de la présidence du Mali sur twiter, les responsabilités sont à situer à deux niveaux. Premièrement, il faudrait mettre en cause un léger manque de rigueur de la part du nouvel occupant des lieux qui, au regard des circonstances douloureuses du départ de son prédécesseur, devrait se rassurer, tout nettoyant en instaurant sa propre marque. Non, il ne s’agissait pour lui pas de…

Share
Read More

« Quelle est la probabilité d’une 3e guerre mondiale, après la mort de Soleimani? »

Vendredi, les États-Unis ont tué le commandant militaire iranien Qasem Soleimani lors d’une frappe aérienne en Irak. Le général Soleimani a dirigé les opérations au Moyen-Orient et son assassinat marque une escalade majeure des tensions entre Washington et Téhéran. Jonathan Marcus, correspondant diplomatique et de la défense de la BBC, répond à vos questions sur la signification de cette action. Quelle est la probabilité que cela dégénère en une 3e guerre mondiale ? – Lewis Alcott Copyright de l’imageGETTY IMAGESImage captionQasem Soleimani a dirigé la Force iranienne Al-Qods Alors que certains ont qualifié…

Share
Read More

Dialogue national inclusif : Et si la montagne accouchait d’une souris ?

Les assises de catharsis et de thérapie du mal malien ont démarré le samedi dernier au Palais de la Culture Amadou Hampathé Ba de Bamako. La rencontre n’a pas pu éviter la fausse note de son boycott par certains acteurs sociopolitiques de la vie nationale malienne. C’est ainsi des anciens présidents du Mali ainsi que plusieurs leaders de l’opposition et de la société civile ont brillé par leur absence à cette cérémonie d’ouverture de ce dialogue. Ce qui n’a pas échappé au locataire du palais présidentiel de Koulouba. IBK n’a-t-il…

Share
Read More

Qui pousse les « Lamhar » du Tilemsi vers le séparatisme ?

Naguère opposés comme chiens et chats, Lamhar du Tilemsi et Touaregs de la CMA sont bien partis pour cheminer désormais comme larrons en foire, probablement aux dépens de l’unité nationale. Faute de dividendes à leur loyauté au pouvoir central, les uns sentent en tout cas comme une nécessite de faire allégeance aux autres en vue, dit-on, de préserver une existence précarisée par les harcèlements et persécutions des tuteurs extérieurs de l’Etat. Les mauvaises approches ou agendas inavouables de la communauté internationale sont visiblement passés par là. Attendues sur le front…

Share
Read More

Tous au bûcher de l’Enrichissement Illicite

La Loi sur l’Enrichissement Illicite sera modifiée avant même d’avoir été appliquée. Ainsi en ont décidé les hautes autorités pour mettre un terme à la polémique qui entrave l’application dudit texte ainsi que les activités de la Commission y afférente. Installée depuis deux ans au moins, la structure chargée de traquer les signes extérieurs de richesse a en effet aussitôt pris du plomb dans l’aile, à cause de réserves et contestations émanant de syndicats de l’administration. Ils dénoncent en effet des passages stigmatisant de la loi selon lesquels seules certaines…

Share
Read More

Processus de paix : Les désaccords de l’accord !

Le processus de mise en œuvre de l’accord est dans l’impasse. Tout le monde y convient. En réalité, l’état dans lequel se trouve cet accord n’a rien de surprenant, tant il s’est avéré, dès le début du processus, non conforme  avec la constitution du Mali, avec des dispositions que tous les observateurs avertis savaient inapplicables. Signé en 2015, l’application de l’accord avance à pas de tortue. Sa signature avait elle-même été source de couacs et s’était faite en deux temps. D’abord, le 15 mai 2015, sous les auspices de la…

Share
Read More