Qui pousse les « Lamhar » du Tilemsi vers le séparatisme ?

Naguère opposés comme chiens et chats, Lamhar du Tilemsi et Touaregs de la CMA sont bien partis pour cheminer désormais comme larrons en foire, probablement aux dépens de l’unité nationale. Faute de dividendes à leur loyauté au pouvoir central, les uns sentent en tout cas comme une nécessite de faire allégeance aux autres en vue, dit-on, de préserver une existence précarisée par les harcèlements et persécutions des tuteurs extérieurs de l’Etat. Les mauvaises approches ou agendas inavouables de la communauté internationale sont visiblement passés par là. Attendues sur le front…

Share
Read More

Tous au bûcher de l’Enrichissement Illicite

La Loi sur l’Enrichissement Illicite sera modifiée avant même d’avoir été appliquée. Ainsi en ont décidé les hautes autorités pour mettre un terme à la polémique qui entrave l’application dudit texte ainsi que les activités de la Commission y afférente. Installée depuis deux ans au moins, la structure chargée de traquer les signes extérieurs de richesse a en effet aussitôt pris du plomb dans l’aile, à cause de réserves et contestations émanant de syndicats de l’administration. Ils dénoncent en effet des passages stigmatisant de la loi selon lesquels seules certaines…

Share
Read More

Processus de paix : Les désaccords de l’accord !

Le processus de mise en œuvre de l’accord est dans l’impasse. Tout le monde y convient. En réalité, l’état dans lequel se trouve cet accord n’a rien de surprenant, tant il s’est avéré, dès le début du processus, non conforme  avec la constitution du Mali, avec des dispositions que tous les observateurs avertis savaient inapplicables. Signé en 2015, l’application de l’accord avance à pas de tortue. Sa signature avait elle-même été source de couacs et s’était faite en deux temps. D’abord, le 15 mai 2015, sous les auspices de la…

Share
Read More

Lettre de Maïnassa Danioko à Alpha Oumar Konaré : Les incohérences d’une juge rattrapée par ses ardeurs

La présidente de la Cour constitutionnelle du Mali vient une fois de plus d’étonner par une incursion malencontreuse. Après sa surprenante irruption dans le débat d’interdiction du chicha par le Maire Commune IV – décision qu’elle a jugée conforme à la constitution -, elle s’est illustrée la semaine dernière par une non moins surprenante correspondance adressée à Alpha Oumar Konaré. La missive, dont la confidentialité pouvait difficilement résister aux curiosités, invite l’ancien patron de la Commission de l’UA à son devoir patriotique de venir au chevet d’un pays malade, aux…

Share
Read More

La lutte contre la corruption : pour qui, et par qui ?, Argent public où es-tu ?

« Depuis quelque temps, on n’entend que ce slogan dans la rue, dans les bureaux, et dans les salons : des milliards de FCFA disparaissent des caisses de l’Etat, des milliards qui n’ont jamais servi à ce pourquoi ils avaient été donnés, aucun respect pour le denier public. Souvenons-nous que la primauté du droit dote notre pays de valeurs et de principes clairement connus et devant être respectés de tous. Au nombre de ces principes, on retrouve, entre autres, le fait qu’il y a un traitement égal de tous devant…

Share
Read More

Réconciliation nationale : Que peut-il faire Alpha Oumar Konaré ?

L’actuel président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, et l’un de ses prédécesseurs et non moins ancien patron, Apha Oumar Konaré, se sont finalement rencontrés. Qu’est-ce que les deux personnalités se sont dit ? Difficile de s’aventurer sur le sujet avec précisions. Mais, depuis, l’on ne parle que de réconciliation entre eux et les Maliens adorant les chemins courts et friands qu’ils ont des déductions faciles, tout le monde pense que «la fin de la crise est proche», et que Alpha est la solution. Manassa Danioko s’est même fendue d’une lettre…

Share
Read More

On en parle : Dialogue national inclusif : faut-il reporter ce «grand n’importe quoi» ?

Le Dialogue national inclusif bat de l’aile. La presque totalité de l’opposition (en dehors de l’ADP-Mali) et une partie de la société ont annoncé leur non-participation au Dialogue national inclusif. Le retrait de ceux-ci était tout sauf une surprise. Ils avaient à plusieurs reprises tiré la sonnette d’alarme. Sans succès ! Ils reprochent au processus son manque d’inclusivité et souhaitent que le président de la République s’engage à appliquer les conclusions du Dialogue national inclusif. Avec la non-participation de ceux-ci, le Dialogue national perd son caractère inclusif. Il ne concernera que les partisans du…

Share
Read More

Affaire des ristournes des cotonculteurs : Bakary Togola reste en prison

C’est la substance d’une ordonnance, remise hier après-midi à l’inculpé Bakary Togola, poursuivi depuis le 13 Septembre 2019, pour atteinte au bien public, portant sur  plus de 9 milliards F CFA. C’est un pool d’avocats parmi la vingtaine qui s’est constituée pour le Président de l’APCAM, dont Maitre Moustapha Cissé, Lamissa Coulibaly, Abdoulwab Berthé, notre confrère et ami Cheick Oumar Konaré (Le cabinet Baber Gano n’est pas encore conseil dans cette affaire). C’est donc un pool de 5 avocats qui ont demandé, le 27 septembre dernier, un placement de leur…

Share
Read More

Attaques terroristes : De la nécessité de dégonfler les biceps

Au lieu d‘enfler la polémique à la suite des attaques terroristes contre les localités de Mondoro et Boulkessy, il urge que le citoyen malien dilue son discours, devant désormais être orienté vers l’union, la solidarité autour des Forces Armées Maliennes (FAMa) et les efforts du Président IBK, en faveur de la sécurité. Dans la matinée du 30 septembre 2019, une compagnie FAMa de la force conjointe du G5 Sahel à Boulkessy et le détachement FAMa à Mondoro, ont été la cible des terroristes à Mondoro et Boulkessy, respectivement à 01…

Share
Read More

Le pays brûle et IBK regarde ailleurs !

Le problème du Mali, aujourd’hui, tout le monde le sait, c’est son président de la République. Il ne suit pas, il n’évalue point. Il prend souvent des décisions incompréhensibles et a des réactions en total déphasage avec la réalité. C’est à croire qu’il ne vit pas sur la même planète que nous autres. Ibrahim Boubacar Kéïta a besoin d’une sérieuse mise à jour. Il est coupé du monde et de son peuple. Tenez, par exemple, à proposde la lutte contre la corruption et en réaction aux récentes interpellations, il aurait,…

Share
Read More