IBK et Treta sur le banc des accusés

Le président du RPM saura-t-il résister à la vague de déstabilisation en cours dans famille politique ? La question est d’autant moins superflue que les rumeurs sont de plus en plus persistantes sur le recours à un congrès extraordinaire des Tisserands. Tout est parti en effet d’un lièvre levé par l’intéressé lui-même. En voulant demander des comptes à son adversaire juré, le président de l’Assemblée nationale, sur la prorogation du mandat de la 5 ème législature, le numéro 1 du BPN ne savait certainement pas qu’il avait ouvert la boîte…

Share
Read More

Treta et les enjeux de sa présidence du RPM

Octobre 2016 – Octobre 2018. Il y a deux ans jour pour jour, le Rassemblement Pour le Mali tenait son 4è congrès ordinaire au Palais de la culture Amadou Hampaté Ba. On se rappelle que lesdites assises avaient suscité grand intérêt pour un rendez-vous moult fois reporté sans doute pour éviter un péril évident qui guettait le parti présidentiel. Mais pour le plus grand bonheur des Tisserands, le combat des titans pressenti n’aura pas lieu, tant l’étoile du Secrétaire général sortant surplombait celle de ses concurrents. Bokary Treta était désigné pour ne pas dire…

Share
Read More

Nouveau découpage administratif : Déjà, source de tensions !

Koutiala et Goundam sont contre le nouveau Projet de loi portant création de nouvelles  collectivités territoriales en République du Mali. Ces localités s’insurgent contre le bradage de leur territoire.  Le nouveau projet de découpage administratif risque d’être une source de tension dans notre pays. Déclaration, manifestation, meeting et autres actions de protestations, des localités dénoncent ce projet du gouvernement. L’une des contestations a eu lieu dimanche 21 octobre 2018, dans la salle de réunion du Conseil de cercle de Koutiala. Lors du rassemblement, les acteurs ont engagé  la réflexion sur…

Share
Read More

Front social : La danse indansable de SBM

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta et son Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, n’ont pas eu droit à un état de grâce. Les premières heures du second et dernier mandat du Président IBK sont marquées par une ébullition sans précédent du front social. Selon l’hebdomadaire « Le Malien », seize préavis de grève sont sur la table du gouvernement. Les magistrats sont en grève depuis plus de deux mois. Le syndicat du personnel des directions des finances et du matériel, des directions des ressources humaines observe les 15…

Share
Read More

Côte d’Ivoire/Elections locales 2018 : Quand Alassane OUATTARA sombre dans la démence pour sauver le RDR en voie de disparition

Dans quel pays sommes-nous ? Qui donne le droit à l’engeance au pouvoir à Abidjan de bâillonner les libertés citoyennes en imposant aux Ivoiriens des individus qu’ils n’ont jamais choisis ? De quel droit Alassane OUATTARA se permet-il depuis sa chambre de désigner selon son gré les vainqueurs des élections locales ? La situation est grave.  Et à l’allure où les choses évoluent, le vaillant peuple risque de se retrouver un bon jour d’Octobre 2020 avec un Chef d’état nommé, en violation de toutes les normes démocratiques. Qu’est-ce qui serait impossible puisque pour…

Share
Read More

Sortir la démocratie du placard !

« Tous les prophètes armés ont triomphé et… les prophètes sans armes succombèrent… » Machiavel (Le Prince). La formule mathématique  bien connue, « le tout est inférieur à la somme des parties » n’a jamais été aussi vraie que dans l’analyse de l’État du Mali. Pendant cinq ans, le Mali a vécu sous l’emprise d’une gouvernance stérilisante et dévastatrice entretenue par une prédation et une gabegie qui manipulent les opinions au service de la construction du destin singulier d’une famille. Assiégé, voire séquestré, le pays est menacé dans son existence.…

Share
Read More

Crise post-électorale et projet de réformes majeures : IBK peut-il durablement ignorer les bruits des opposants ?

En voulant gagner le combat de la quiétude de son second quinquennat à travers l’usure des manifestations de protestation de ses opposants, IBK ne risque-t-il pas de plomber sa gouvernance ? Le malaise social et les menaces de grèves ne sont-ils pas susceptibles de doper les mécontentements populaires contre son pouvoir ? Quid des appuis des partenaires du pays et de l’adhésion aux réformes majeures en vue dans ce contexte de tension politique et…sociale ?  Le pouvoir IBK a visiblement décidé d’ignorer les opposants protestataires qui battent le pavé, presque tous les week-ends,…

Share
Read More

Rejet de la prorogation de mandat des députés : Quand la Cour constitutionnelle dit le droit !

Une fois n’est pas coutume. Depuis 1994 que nous suivons de près la Cour constitutionnelle et vouons aux gémonies ses errements jurisprudentiels, l’Avis n°2018-01/CCM relatif à la demande de prorogation de mandat des députés vient attester qu’à l’occasion, elle sait aussi faire preuve de courage et surtout d’indépendance d’esprit, dans l’interprétation de la Constitution du 25 février 1992. C’est le cas de le dire. De façon générale et même si l’on a pleine conscience que la Cour pouvait mieux faire, on peut considérer que le droit a été dit dans…

Share
Read More

Gouvernement

C’est après six longs jours d’attente, que le premier gouvernement du deuxième mandat d’IBK a été révélé au public le dimanche  9 septembre 2018. Cette équipe de 32 membres dont 11 femmes, a  laissé plus d’un Malien sceptique sur une sortie de crise, car le renouvellement tant attendu par bon nombre de nos concitoyens  s’est révélé être un grand réaménagement, avec l’entrée de quelques adeptes du clan présidentiel. Sinon, comment comprendre qu’IBK puisse reconduire à près  de 70 %   son gouvernement  après avoir  lui-même reconnu au cours de la campagne…

Share
Read More

Crise post-électorale et élections législatives : L’opposition peut-elle reprendre du poil de la bête ?

Si aucun dialogue d’envergure n’est entamé avant la tenue des prochaines élections législatives, l’opposition incarnée par Soumaïla Cissé, Tièbilé Dramé, Choguel Maïga et autres risquent de réaliser des contre-performances électorales, les mêmes causes produisant les mêmes effets… Peut-elle imposer un dialogue pour lui faire reprendre ses forces ? C’est à un dilemme cornélien que le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, est confronté aujourd’hui en cette veille des élections législatives des 28 octobre et 18 novembre prochain. La stratégie de la contestation électorale des résultats de la présidentielle ayant montré…

Share
Read More