Libye: le ballet diplomatique pour une solution politique s’intensifie

A l’occasion d’une rencontre à Istanbul, les présidents russe et turc ont appelé mercredi à un cessez-le-feu à Tripoli alors que dans le même temps l’UE promettait à Fayez el-Sarraj le chef du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale, d’intensifier ces efforts pour trouver une solution pacifique. Un étrange ballet diplomatique s’est déroulé mercredi à Istanbul, Bruxelles et Rome. La déclaration la plus surprenante est venue d’Istanbul où Recep Tayyip Erdogan et Valdimir Poutine ont tous deux appelé à un cessez-le feu. Un arrêt des hostilités qui doit débuter le…

Share
Read More

Libye: l’Algérie reçoit el-Sarraj et le ministre turc des Affaires étrangères

La présidence algérienne appelle la communauté internationale à « imposer un cessez-le feu en Libye », dans un communiqué diffusé lundi soir, à l’issue d’un entretien entre le président Tebboune et le chef du gouvernement d’union nationale libyen, Fayez el-Sarraj, qui a effectué lundi une courte visite en Algérie. Une visite concomitante avec l’arrivée à Alger du ministre turc des affaires étrangères. Pour les Algériens, qui partagent un millier de kilomètres de frontière avec la Libye, Tripoli constitue « une ligne rouge ». La présidence algérienne l’a clairement signifié ce lundi dans son communiqué.…

Share
Read More

Visa Schengen : Les nouvelles conditions de l’Ue

L’Union européenne (Ue) durcit les conditions d’obtention du visa Schengen. Désormais, le demandeur doit se présenter deux semaines à l’avance. Il doit également payer 50 mille francs Cfa pour les frais de traitement. Toutefois, l’acceptation de la demande dépend du respect de la coopération de son pays avec l’Ue, par rapport au rapatriement de ses migrants.  Selon iRadio, le durcissement de ces procédures est loin d’être apprécié par les demandeurs de visa au Sénégal qui pensent que cette nouvelle mesure, prévue à partir du premier lundi de février 2020, n’est…

Share
Read More

Zambie: l’ambassadeur américain rappelé après avoir dénoncé l’homophobie

Les États-Unis ont rappelé lundi 23 décembre leur ambassadeur en Zambie. Une décision qui fait suite aux déclarations du président zambien Edgar Lungu qui a jugé que le diplomate américain n’était plus le bienvenu à Lusaka. L’ambassadeur paye sa dénonciation de la condamnation d’un couple d’homosexuels à 15 ans de prison. L’affaire remonte au mois dernier, Daniel Foote, l’ambassadeur américain en Zambie, se dit alors publiquement « horrifié » de la condamnation d’un couple d’homosexuels à quinze ans de prison. Il appelle les autorités zambiennes à réexaminer des lois jugées discriminatoires et s’étonne que…

Share
Read More

Le Drian interpellé dans l’hémicycle sur la situation humanitaire au Cameroun

En France, lors des questions au gouvernement de ce mardi, le député Sébastien Nadot (Mouvement des Progressistes) a interpellé le ministre des Affaires étrangères Jean-Yve Le Drian au sujet de la situation humanitaire au Cameroun. C’est un fait rare au sein de l’hémicycle : un député qui interpelle l’exécutif sur un sujet de politique étrangère, et plus particulièrement sur la situation au Cameroun. Le parlementaire Sébastien Nadot s’adressait au ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. « Je veux savoir ce que fait la France pour que la situation humanitaire déplorable et la guerre…

Share
Read More

Sénégal:Trafic de devises : Deux agents du ministère des Affaires étrangères arrêtés à Paris avec 100 000 euros

A. B. et M. C., deux fonctionnaires (un homme et une femme) en service au ministère des Affaires étrangères) sont arrêtés pour trafic de devises. Selon L’Observateur, ils ont été interpellés à l’aéroport international Roissy Charles De Gaulle de Paris. Les mis en cause étaient en possession de 100 000 euros, soit 65,5 millions Fcfa, cachés dans leurs bagages. Finalement Libérés, l’argent a été confisqué par les douaniers Français. Ils ne détenaient aucun papier ou document justifiant l’origine de l’argent. De retour de La Mecque, ils étaient envoyés pour gérer…

Share
Read More

Chine et Corée du Sud tentent de «normaliser» leurs relations

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a conclu ce jeudi 5 décembre au soir une visite de deux jours dans la capitale sud-coréenne. Le but officiel de sa visite est de renforcer les relations entre Séoul et Pékin avec la rencontre de son homologue sud-coréenne Kang Kyung-wha et le président Moon Jae-In. C’est la première visite de Wang Yi depuis 5 ans. Les relations entre la Chine et la Corée du Sud se sont  endommagées depuis l’installation sur le territoire sud-coréen d’un bouclier anti-missile américain, le THAAD. Le…

Share
Read More

Un ambassadeur américain bientôt nommé au Soudan, une première en 23 ans

Les États-Unis et le Soudan ont annoncé le retour de leurs ambassadeurs respectifs. Une annonce faite à la faveur de la visite à Washington du Premier ministre soudanais, Abdalla Hamdok, la première du genre depuis 1985. Ce n’est peut-être pas l’annonce que le Soudan espérait, mais c’est une avancée : les échanges d’ambassadeurs entre Khartoum et Washington vont reprendre, une première depuis 23 ans. Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a parlé d’un « progrès significatif dans les relations bilatérales, alors que le gouvernement soudanais met en place de vastes réformes ». Le…

Share
Read More

La France convoque l’ambassadeur de Turquie après les propos d’Erdogan

L’ambassadeur de Turquie en France va être convoqué au ministère des Affaires étrangères pour s’expliquer sur les déclarations du président turc Recep Tayyip Erdogan. Le président turc n’a pas du tout apprécié les propos d’Emmanuel Macron sur l’offensive récente d’Ankara en Syrie et sur la place de la Turquie au sein de l’Alliance atlantique. Le ton monte entre la France et la Turquie. « Ce n’est pas une déclaration, ce sont des insultes », a réagi l’Elysée aux propos de Recep Tayyip Erdogan vis-à-vis d’Emmanuel Macron. Le président français avait jugé l’Otan « en…

Share
Read More

Réactions au Mexique après des déclarations de Trump sur les cartels de drogue

Les déclarations de Donald Trump, qui a l’intention de classer les cartels de la drogue comme des groupes terroristes, ont provoqué des réactions critiques des Mexicains, aussi bien du côté des secteurs politiques que du gouvernement. « Coopération oui, interventionnisme non ! » C’est en ces termes que s’est exprimé, mercredi 27 novembre, le président Lopez Obrador, en réaction aux déclarations de son homologue américain Donald Trump. Mais il n’en a pas vraiment dit plus, préférant se limiter à ce slogan. Et éviter ainsi toute polémique à la veille de la fête de Thanksgiving…

Share
Read More